Jean-Michel Papillon : illustre graveur


Je voudrais évoquer avec vous un immense graveur sur bois du 18e siècle : Jean-Michel Papillon (1698-1776) . Il a de qui tenir puisque son père lui-même (Jean Papillon) était aussi graveur sur bois (il est aussi le précurseur du papier peint) tout comme son grand-père… Il est parfois confondu avec son frère Jean-Baptiste Michel Papillon . Voici les notices du père et du fils :

Texte non disponible
Dictionnaire universel, historique, critique, et bibliographique Suivie de tables chronologiques … : ornée de 1.200 portraits en médaillons De Louis Mayeul Chaudon

Outre de nombreux ornements (bandeaux, culs de lampe notamment pour l’édition des Fables de la Fontaine avec Lesueur), Jean-Michel Papillon est l’auteur de deux ouvrages :

Oeuvre (son). Paris, 1760, 2 vol. in 12.

Traité historique et pratique de la gravure sur bois. Paris , 1766, 2 vol. in 8 avec figures.

Le premier tome traite de la partie historique, le second des principes de cet art.

Si cela vous intéresse il est possible de se procurer une édition fac-similé parue en 1985 aux Archives contemporaines, ISBN  2-903928-30-4 (50 €).

La notice suivante évoque le travail de Jean-Baptiste Papillon et parle notamment de ce traité historique :

Texte non disponible
Biographie universelle, ancienne et moderne, ouvrage rédigé par une société de gens de lettres De Biographie

Et pour finir je ne peux que vous présenter une de ses réalisations, en l’occurrence un bandeau trouvé dans un livre écrit par Barthélémy Imbert (voir article déjà paru). Il est daté de 1768 et donc correspond bien à notre bonhomme. Il ne peut être confondu avec son père que jusqu’en 1722 (il signait des mêmes initiales avant de mettre son nom en entier), ni avec son frère qui a peu gravé et qui mettait les initiales : J.B.M.P.

bandeau
bandeau de Jean-Michel Papillon daté de 1768

 

Léo Mabmacien

Advertisements

8 réflexions au sujet de « Jean-Michel Papillon : illustre graveur »

  1. J’ai toujours apprécié les bandeaux et culs-de-lampe de Papillon,
    c’est du joli travail,
    signait-il toujours ses compositions ? C’est un autre débat.
    Car j’en ai vu plusieurs qui sont de sa « patte » et que je lui attribuerais bien, mais…

    Amitiés,
    Bertrand

  2. Bonjour Léo,
    je viens de recevoir mon achat de la semaine,

    – Traité historique et pratique de la gravure sur bois. Paris , 1766, 2 vol. in 8 avec figures.

    Le premier tome traite de la partie historique, le second des principes de cet art.

    Acheté 39 euros sur Ebay. (édition CNAM 1985)
    J’en suis très heureux.

    Je vais lire cela à tête très reposée.
    L’édition originale de 1766 étant très chère… un fac-similé fera l’affaire en attendant…

    B.

  3. Bonjour Bertrand,

    Bel achat effectivement, je pense que vous nous ferez un joli compte-rendu sur le blog du Bibliomane ;-))
    Bien cordialement
    Léo

  4. hey
    look, luv the info on books and stuff but i was wondering if you could just write something about jean – michel papllion himself and how he created the wallpaper
    that would actually help

    thanxs

  5. Thank you for your post. I think i will not write an article about the wallpaper.

    You could have some informations about Jean Michel Papillon and wall paper (in french and english) here :

    http://www.lesartsdecoratifs.fr/fr/09doc/06bases/presentations/reveillon.html
    http://www.site-du-jour.com/dossiers/papier-peint.html
    http://www.wallpaperinstaller.com/wallpaper_history.html
    « Jean-Michel Papillon, a French engraver and considered the inventor of wallpaper, started making block designs in matching, continuous patterns in 1675, and wallpaper as we know it today was on its way. »
    http://www.history-magazine.com/wallpaper.html

    a good bibliography on wall paper :

    http://www.mulhouseum.uha.fr/site/medias/_fiche_pdf/MPP-Bib-007.pdf

    For your question about the creation of wallpaper, no ideas. I hope these links will help you.
    Sincerely
    Léo

  6. Bonsoir,
    Concernant Papillon J.M., je possède plusieurs bandeaux de lui, dont un en deux exemplaires représentant une femme, au buste nu, assise tenant dans la main gauche une sorte de baguette lumineuse, une balance, une sorte de caducée, une étagère remplie de sacs et sur la gauche ce qui pourrait être des sacs de pièces. Outre la signature de papillon figure une date: 1753.Ce bandeau était encore utilisé en 1792, il a illustré la publication de l’article III de la loi du 1er décembre 1791, ainsi celle de la loi relative aux coupons d’assignats, Paris du 3 février 1792. On voit par là que les libraires utilisent et réutilisent les mêmes bois pendant des décennies pour leurs publications…
    Qui pourra me renseigner sur un graveur qui signait ces bandeaux « Bernard » vers 1780 ? . Je n’ai rien pu trouver sur lui.
    Merci par avance.

  7. Bonjour,

    Avez-vous regardé dans le Bénézit ? Peut-être aussi dans le Dictionnaire des monogrammes de Brulliot (disponible en ligne) ?
    Cordialement
    Léo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s