Les papiers marbrés


Je voudrais évoquer avec vous les papiers marbrés dans les livres anciens, papiers utilisés pour la reliure des ouvrages.

Le papier marbré est d’origine extrême-orientale. Il est utilisé en France à partir du 17e siècle jusqu’au 19e (de manière artisanale) avec une période faste au 18e siècle. Il évolue au cours des siècles comme nous le verrons ci-dessous.

Le papier marbré est obtenu au moyen de la marbrure :

« La marbrure est un apprêt humide des surfaces par lequel le technicien obtient des motifs analogues à ceux du marbre ou d’autres roches. Ces motifs sont obtenus par la flottation de couleurs à la surface de l’eau ou d’une solution visqueuse dite aussi glaçage et par l’application de ces couleurs sur une feuille (ou d’autres surfaces comme des tissus) » (Source : Wikipédia).

Pour être plus clair c’est un mélange de pigments et de différentes substances qui vont éviter leur dilution, mélange déposé sur un liquide (eau ou gomme) . On crée alors des variations avec par exemple un bâtonnet ou des peignes puis on applique une feuille de papier dessus. Une fois enlevée les dessins apparaissent sur la feuille.

Il a été utilisé (on en trouve toujours) pour les gardes des livres (ce sont les pages liminaires à la page de titre ou d’avant-titre et les pages situées à la fin de l’ouvrage après l’achevé d’imprimé . On le trouve aussi pour la reliure extérieure (couverture…) comme dans l’exemple ci-dessous :

demi-reliure avec plats en papier marbré (18e)
demi-reliure avec plats en papier marbré (début 19e ?) pour un ouvrage du 18e
papier marbré en page de garde
papier marbré coquille en pages de garde à la fin d’un livre du 18e
papier marbré au peigne (17e)
papier marbré peigné (17e ?)
papier marbré caillouté (18e)
papier marbré caillouté ? (18e)
papier marbré coquille (18e)
papier marbré coquille (18e)
papier marbré coquille (autre modèle 18e)
papier marbré coquille (autre modèle 18e)
papier marbré coquille (autre modèle encore 18e)
papier marbré (autre modèle encore 18e)
papier marbré 19e
papier marbré 19e
papier marbré caillouté du 19e siècle
papier marbré caillouté du 19e siècle
papier marbré Old Dutch du 19e siècle
papier marbré Old Dutch du 19e siècle

Pour aller plus loin :

dominoterie

De la dominoterie à la marbrure : histoire des techniques traditionnelles de la décoration du papier / Marie-Ange Doizy ; préface de Geneviève Guilleminot-Chrétien. Paris : Art & métiers du livre, 1996. ISBN 2-911071-01-8

A emprunter en bibliothèque, il est épuisé.

Léo Mabmacien

Publicités

7 réflexions au sujet de « Les papiers marbrés »

  1. Bonsoir Mr.Mabmacien

    Je viens de vous découvrir
    Les thèmes, livres, reliures, dorure etc etc etc m’interresse
    beaucoup. Je crois avoir beaucoup a lire et aprendre dans votre blog
    Je m,apresente:
    Marta Spratley
    Portuguese
    J?ai appris a relier avec une relieuse Belge qui a passèe
    quelques annés au Portugal. Malheureusement elle est partie chez elle.
    Excuse-moi mon français mais,il fait longtemp ………
    Aurevoir
    Marta Spratley

  2. Bonjour Marta,

    Merci beaucoup pour votre commentaire. Je ne parle malheureusement pas le portugais ;-).
    J’espère vous apporter quelques informations sur le livre ancien, la reliure…
    J’apprends chaque jour. Je ne suis en aucun cas un « spécialiste ».

    Je suis un peu curieux… si vous avez des photos de vos reliures je serais ravi !

    Bien cordialement
    Léo

  3. Bonjour,

    Le livre suivant propose des adresses :

    De la dominoterie à la marbrure : histoire des techniques traditionnelles de la décoration du papier / Marie-Ange Doizy ; préface de Geneviève Guilleminot-Chrétien. Paris : Art & métiers du livre, 1996. ISBN 2-911071-01-8

    sinon essayez des magasins proposant des articles de beaux arts, de loisirs creatifs.

    Leo

  4. […] Les gardes comme leur nom l’indique ont donc une fonction de préservation, de garder les autres cahiers d’un ouvrage en bon état (protection) avant d’être esthétiques. Les gardes ne sont pas toutes colorées, loin de là, avant le 18e siècle elles sont pour la plupart « blanches » (voir la chronologie ci-dessous). Le 18e siècle voit le triomphe du papier marbré. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s