Mon coup d’oeil, pensées détachées par Belin (partie 3, suite et fin)


moncoupdoeil

Mon coup d’oeil, pensées détachées / Belin. A Paris : chez Robustel, 1769 ; in-12

Voici la suite (et fin) de quelques pensées de l’auteur :

Pensée 397

Gardez-vous bien de découvrir votre secret à un babillard ; car sa langue, qui est dans un mouvement perpétuel, ressemble à un écho qui répète tout ce que l’on dit.

Pensée 418

Dans les présents qu’on nous fait, il faut moins considérer la chose donnée, que l’affection de la personne qui nous la présente. Un roi de Perse, de retour de ses conquêtes, ayant reçu des présents magnifiques de tous ses peuples, ne dédaigna par un verre d’eau claire que lui offrit un de ses sujets qui étoit très pauvre, mais très attaché à sa personne.

Pensée 424

Philippe, Roi de Macédoine, avoir coutume de dire qu’il n’y avoit point de ville imprenable, pourvu qu’on y pût faire monter un mulet chargé d’or ; il n’y a point de portes en effet, que ce métal ne fasse ouvrir.

Pensée 441

Une belle personne en négligé, plaît davantage qu’une laide bien parée. Ainsi la vérité toute nue a mille fois plus de charmes, que le mensonge orné des plus belles fleurs de l’éloquence.

Pensée 442

Tous les hommes ont la faculté de penser ; le philosophe, seul, possède le rare talent de bien réfléchir.

Pensée 443

Combien ressemblent à ces insectes ou vers luisants, qui, pour briller pendant la nuit, n’en sont pas moins rampants !

Pensée 466

Qui ne veut que ce qu’il peut, peut tout ce qu’il veut.

Bien à vous.

Léo Mabmacien

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s