Les formats des livres anciens : usages et pratiques


"du plus petit au plus grand"
« du plus petit au plus grand »

Je ne sais pas pour vous mais je suis souvent intrigué par les différents formats des livres anciens, du in-plano au format in-128.

Au début le format in-folio est prédominant mais un format plus petit est utilisé pour les livres d’heures, les livres de piété, les plaquettes et les imprimés populaires. Dès la fin du 15e les Alde adoptent un format portatif pour les auteurs classiques qui sont alors facilement transportables. Et la mode suit au 16e. Les livres d’études et de travail restent au format in-folio tandis que les oeuvres littéraires paraissent en petit format : grands formats pour les bibliothèques, petits formats pour un plus large public. Cet usage perdure au 17e. Au 18e le public s’élargit, les conditions économiques entraînent la réduction d’imposantes éditions pour se concentrer sur les dictionnaires et les encyclopédies.

Le format est donc utilisé selon l’usage qui est fait du livre, selon les conditions économiques mais aussi reflètent la « valeur symbolique et la finalité des volumes ».

Les lourds in-folio

Leur aspect imposant et pesant symbolise le savoir et la tradition. Ils rassemblent les auteurs consacrés et les sommes (religieuses, juridiques ou profanes). Ils sont chers et au 18e siècle ils déclineront.

L’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert par exemple est imprimée en format in-folio au 18e siècle  puis en format in-4 (plus économique).

L’in-4

C’est un format littéraire : on trouve au 17e de nombreux auteurs vivants ou décédés depuis peu tels Ronsard, Voiture, Malherbe… qui sont publiés dans un format in-4. Le format est solennel mais pas trop ostentatoire.

Son utilisation baisse à la fin du 17e au profit de l’in-12.

In-8 , in-12, in-18, in-24

Des volumes faciles à manier et à transporter. Normalement plus économiques ces éditions sont au 16 et 17e consacrées aux auteurs classiques (les textes ne sont pas annotés ou glosés). Tel est le cas des Elzevier qui emploient le format in-12 et in-24 pour leurs éditions.

Leur taille était aussi un atout pour la contrefaçon qui permettait une dissimulation plus facile lors du transport.

Il servent ensuite au 18e à imprimer la majorité des textes littéraires notamment « non-nobles ». Cependant on frise parfois l’overdose avec l’étalement des oeuvres en plusieurs tomes : sachant que la vente sera faite les libraires imprimeurs allongent les ouvrages et les aèrent démesurément.

Il faut aussi rappeler que l’éditeur adapte le format à sa clientèle : un ouvrage est d’abord débité en format in-4 avec de belles illustrations.. puis en format in-12 en 18 volumes…

Après l’in-24

On rentre ici dans les tous petits formats qui deviennent minuscules après l’in-32. Ils ont été très peu utilisés (livres religieux).

On retrouve de nos jours plus ou moins ces usages : livres grand format pour les encyclopédies, les livres d’art…(la BD est un cas à part), format in-8 pour la littérature (grand format) puis après vient l’édition de poche (in-12 environ) pour un prix moindre et une qualité médiocre. Le format des livres conserve toute sa valeur symbolique !

Sources

Histoire et pouvoirs de l’écrit / Henri-Jean Martin. Paris : Albin Michel, 1994 (Bibliothèque de l’évolution de l’humanité)

La présentation des textes et le format des livres. In L’apparition du livre / Lucien Febvre et Henri-Jean Martin, p. 128-138 . Paris : Albin Michel, 1999 (Bibliothèque de l’évolution de l’Humanité)

Léo Mabmacien

Publicités

7 réflexions au sujet de « Les formats des livres anciens : usages et pratiques »

  1. Merci Martin, j’avais mis ce lien dans la première phrase : « différents formats » souligné en vert… Pas assez visible… ? ;-)

    Cordialement
    Léo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s