Jugements et ordonnances à Lyon


Bonjour,

En parcourant les bases des libraires en ligne il m’arrive souvent de tomber sur des notices amusantes, instructives et curieuses. Je peux y passer de longs moments, en relançant des recherches avec un auteur, un éditeur… Un peu comme lorsque l’on parcourt un dictionnaire ou une encyclopédie et que l’on se prend au jeu de la découverte.

Cette fois-ci je suis tombé sur un ensemble de publications judiciaires concernant la ville de Lyon en effectuant une recherche (dans la base Livre-rare-book.com) sur l’éditeur lyonnais Aimé De La Roche, qui a exercé la profession de 1736 à 1793.

Voici ces notices :

Ordonnance de M. Le Juge de La Guillotière , portant ordre de débarrasser les rues du Fauxbourg de la Guillottière , ordonne à ceux qui seront à cheval , d ‘ aller au pas , à moins qu ‘ ils ne courent la poste ; Enjoint aux Conducteurs de Voitures de se tenir auprès de leur cheval de limon lors de l ‘ Entrée de Madame La Comtesse de Provence . Lyon , Aimé De La Roche , 1771 .

( travail au noir ) .
Jugement du Consulat , qui condamne à une amende solidaire le nommé Porchy , Habitant de la Guillotière , & le nommé Billon , Ouvrier Maçon de Vénissieux en Dauphiné , pris en contravention 1° pour , sans avoir droit & au préjudice de l’ Article XVI des Réglemens & Status de la Communauté des Maîtres Maçons de cette Ville , avoir fait l ‘ entreprise d ‘ une maison à la Guillotière , appartenante au nommé Porchy ; 2° pour en avoir élévé les murs sans leur donner en plusieurs endroits l ‘ aplomb requis par l ‘ Article XX desdits Réglemens , ratifie la confiscation des outils faite par les Maîtres-Gardes ; annulle la Procédure sur la plainte donnée par lesdits Billon & Porchy contre les Maîtres-Gardes ; renvoie lesdits Maîtres-gardes de l ‘ accusation contre eux intentée , & contraint , même par corps , lesdits Porchy & Billon à des dommages & intérêts . Lyon , Imprimerie d ‘ Aimé De La Roche , 1770 .

Jugement qui condamne le nommé Duperret , Limonadier au Fauxbourg de la Guillotière , à l ‘ Amende , pour avoir donné retraite à des Particuliers , pendant la nuit , & aux heures proscrites par les Ordonnances & Réglemens de Police . Lyon , Aimé De La Roche , 1774

(Objets trouvés ) .
Ordonnance de Police pour l ‘ Etablissement d ‘ un bureau pour les choses perdues , du premier Juillet mil sept cent soixante&dix-sept . Lyon , Aimé De La Roche , 1777

( Foires et marchés ) .
Ordonnance de Police contenant Règlement pour les marchés où se débitent la Volaille & le Gibier , & qui fait défenses aux Poulaillers Rôtisseurs de cette Ville & Fauxbourgs de se présenter dans lesdits Marchés avant neuf heures du matin en été , & avant dix heures en hiver , à peine de 25 liv. d ‘ amende ; & aux Revendeurs & Revendeuses de cette Ville & fauxbourgs , d ‘ y paraître directement ni indirectement , à peine de 30 liv. d ‘ amende , &c . Lyon , Aimé de La Roche , 1773

( Port d ‘armes ) .
Ordonnance de Police sur le Port d ‘ Armes , la sûreté & tranquillité des promenades publiques . Lyon , Aimé de La Roche , 1777

( Exercice illégal de la Médecine ) .
Jugement qui condamne la femme Machon , à restituer au Sieur Maussier , la somme de 330 liv. induement reçue , sous prétexte de l ‘ avoir traité & de lui avoir administré des remèdes ; la condamne en l ‘ amende de 200 liv. lui fait défenses de récidiver , &c. Lyon , Aimé de la Roche , 1773

(BOULANGERIE ) .
Jugement consulaire et de Police , qui condamne le nommé Roussillon en l ‘ amende , pour avoir vendu de la farine de mauvaise qualité : Ordonne que sa boutique sera fermée pendant 3 mois : lui défend de faire le commerce de farines pendant le dit temps , & l ‘ oblige à la restitution du prix de la farine à quelques particuliers , à qui il en avait vendu : Enjoint à tous Marchands de bleds & de farines de ne point envoyer de bled aux moulins qu ‘ il n ‘ ait été criblé , & qu ‘ il ne soit de bonne qualité , sans chambuscle , ergot , ivraie , rosette & autres grains nuisibles à la santé . Lyon , Aimé de la Roche , 1770

( HYGIENE ) .
Jugement de Police qui condamne solidairement , savoir les nommés Gacon , l ‘ ainé , & Lamy , dit Gnagnon , en l ‘ amende de 50 livres , pour avoir tiré de la rivière un cochon qui y avait été jeté mort , soupçonné de rage , & en avoir vendu la viande ; & le nommé Godet , Aubergiste , aussi à 50 liv. d ‘ amende pour avoir acheté cette viande & l ‘ avoir préparé pour l ‘ usage de son Auberge , &c. Lyon , Aimé de la Roche , 1776 .

( Noyades )
Avis concernant les personnes noyées qui paraissent mortes , & qui ne l ‘ étant pas , peuvent recevoir des secours pour êtr rappelées à la vie . Lyon , Aimé de la Roche , 1774 . ( a la suite : ) Avis . Entrepôts des secours pour les noyés . Aimé de la Roche , 1774 .

Ces petites brochures nous changent de l’ordinaire des livres anciens et des lourds in-folio ;-)

Ces petits imprimés possèdent un charme particulier, ils sont devenus rares et peuvent devenir sujets à collection. Pour information ces brochures et fascicules sont proposés par la librairie Méridiès à Lyon bien sûr (entre 20 et 70 €).

Léo Mabmacien

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s