Vieux papiers ! les imprimés éphémères


Demande d'argent pour former une compagnie de hussard dans la toute
Demande d’argent pour former une compagnie de hussard dans la toute

On oublie trop souvent que la principale occupation des imprimeurs est la réalisation de travaux de villes (factures, lettres à en-tête, prospectus, cartes…) et de travaux administratifs. La part du livre est souvent minime et obtenir un marché pour l’impression de documents administratifs ou judiciaires très rentable ! Il faut en effet imprimer les décisions de justice locales, nationales… afin de les porter à la connaissance du peuple.

Certains imprimeurs ne vivent que de ces travaux (qui leur permet de survivre), la réalisation d’un livre étant exceptionnelle (il faut avoir beaucoup d’argent).

Ces imprimés éphémères comme leur nom l’indique ne sont pas destinés à être conservés. Ils deviennent fort rares avec le temps même si on a commencé au milieu du 20e siècle à les collecter et à les conserver en bibliothèque. Comme le rappelle Anne-Laure Menessier, auteur d’un mémoire sur les publications éphémères, le grand texte fondateur est celui de John-Grand Carteret paru en 1896 chez Levasseur et cie : Vieux papiers, vieilles images, cartons d’un collectionneur. Des vieux papiers nous passons dans l’entre-deux-guerres aux éphémères qui acquièrent leurs lettres de noblesse. Souvent reçus en dons avec d’autres documents leur traitement pose certains problèmes aux bibliothèques qui se trouvent confrontées à ces archives.

Voici deux petits éphèmères, l’un un carton pour un magasins de nouveautés (19e siècle), l’autre récent d’un éditeur (21e siècle).

A la ville de Saint Denis (recto)


A la ville de Saint Denis (verso)

J’ai trouvé un petit passage sympathique sur ce magasin dans la revue des deux mondes en 1867 (revue de la mode) :

J’ai trouvé par ailleurs que c’était le premier endroit en France a avoir été pourvu d’un ascenseur en 1869 !

L'éditeur La Clef d'Argent
L’éditeur La Clef d’Argent

Quelques ressources (non éphémères !) :

Le mémoire d’Anne-Laure Ménessier pour le diplôme de conservateur à l’ENSSIB :

Le traitement des éphémères en bibliothèque : l’exemple de la collection Arthur Labbé de la Mauvinière à la médiathèque François Miterrand de Poitiers.

Une bibliographie proposée par l’Institut d’Histoire du Livre

Un article de la revue Chroniques de la BNF paru en 2004

Printed Ephemera sur Flickr (images)

The Ephemera Society (association)

Léo Mabmacien

Publicités

5 réflexions au sujet de « Vieux papiers ! les imprimés éphémères »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s