La bibliothèque de l’Institut français de l’éducation (ex Institut National de Recherche Pédagogique – INRP) : fonds anciens et particuliers


bibliotheque inrp

Nous allons évoquer cette fois ci non une bibliothèque municipale mais nationale. Installé à Lyon depuis peu, l’INRP (Institut National de Recherche Pédagogique) est un établissement public à caractère administratif de recherche et de diffusion des savoirs dans le domaine de l’éducation (placé sous l’égide du Ministère de l’Education nationale). Sa bibliothèque (faisant partie du département Education de la nouvelle Bibliothèque inter-universitaire Diderot) est riche de plus de 600 000 volumes (500 000 livres et 100 000 fascicules de revues). L’INRP est rattaché depuis 2010 à l‘Ecole normale supérieure de Lyon et s’est transformé en Institut français de l’éducation.

Elle est CADIST (c’est à dire Centre d’Acquisition et de Diffusion de l’Information Scientifique et Technique) en sciences de l’éducation et pôle associé de la Bibliothèque nationale de France. La bibliothèque de l’INRP achète donc tout ce qui concerne les sciences de l’éducation, tant la production française qu’ étrangère. Elle offre ainsi un fonds spécialisé à destination des chercheurs, des formateurs, des étudiants.

Elle comporte notamment 20 000 documents antérieurs à 1800, des revues pédagogiques du 18e à nos jours, des livres de prix du 19e siècle (20 000)  ainsi qu’un nombre imposant de manuels scolaires (100 000 de 1901 à 2000).

Le site de la bibliothèque nous laisse sur notre faim, proposant principalement un accès au catalogue informatique de la bibliothèque et une maigre bibliothèque numérique avec la numérisation du Journal des instituteurs.

Pour trouver son bonheur il faut en fait aller sur la partie Ressources et services de l’INRP. On sélectionnera en priorité  le SHE, Service d’Histoire de l’Education qui offre une multitude de ressources (bibliographies, bases de données… notamment une sélection en images et textes d’instruments scientifiques anciens).

On ira enfin avec bonheur sur la page du Musée national de l’Education (rattaché maintenant au CNDP) sis à Rouen qui renferme 950 000 pièces et documents ayant trait à l’histoire de l’éducation en France depuis le 16e siècle. Pour retrouver ces collections vous pourrez consulter la base de données Mnémosyne qui offre de nombreuses images en ligne (140 000). Le Musée propose régulièrement des expositions, dont la dernière intitulée « Voir / Savoir : la pédagogie par l’image aux temps de l’imprimé (16e-20e siècles)  » est proposée depuis le mois de décembre 2008.

Je vous recommande vivement le  petit journal de l’exposition  disponible en ligne.

Les liens :

Site de la bibliothèque

Le Musée national de l’Education (Rouen)

La base Mnémosyne

Quelques références :

Pas de catalogue exhaustif papier. Signalons cependant :

Catalogues régionaux des incunables des bibliothèques publiques de France. Volume XII, Bibliothèque de la Sorbonne, Bibliothèque Victor-Cousin, Bibliothèque de l’École nationale des chartes… / Ministère de la culture et de la francophonie, Direction du livre et de la lecture ; [réd.] par Yvonne Fernillot. Paris : Klincksieck, 1995. ISBN 2-252-03033-X

Les livres pour l’enfance et la jeunesse : de Gutenberg à Guizot : les collections de la Bibliothèque de l’Institut National de Recherche Pédagogique / Françoise Huguet ; avec la participation d’Isabelle Havelange. Paris : INRP : Klincksieck, 1997. ISBN 2-7342-0579-3

Léo Mabmacien

Publicités

3 réflexions au sujet de « La bibliothèque de l’Institut français de l’éducation (ex Institut National de Recherche Pédagogique – INRP) : fonds anciens et particuliers »

  1. bonjour,
    nouvelles mises en ligne ce jour sur la « maigre bibliothèque numérique » de la bibliothèque de l’INRP (http://www.inrp.fr/numerisations/) :
    – Revue de l’enseignement primaire et primaire supérieur (hebdo) 1890-1929, 43 vol. reliés, 59 616 pages
    – Catalogue noir : catalogue de la bibliothèque de 1886 à 1950, en fascicules sur feuillets mobiles. 170 classeurs reliés. Classement mixte alphabétique auteurs et thématique.
    – le Nouveau dictionnaire de pédagogie et d’instruction primaire, publié sous la direction de Ferdinand Buisson en 1911, soit 4 gros vol., environ 2000 pages. Toutes les entrées ont été indexées pour accès direct par sujet.

    Ces documents rejoignnent le titre déjà présent et signalé par vous :
    Journal des Instituteurs (hebdo) 1858-1940, 82 volumes reliés, 123 535 pages

    Est en cours de numérisation, pour mise en ligne courant 1er trimestre 2010 :
    Manuel général de l’Instruction primaire (hebdo à partir de 1848) 1832-1884, 78 vol. reliés, 42 328 pages

    Les revues sont consultables par calendrier, puis par recherche en plein-texte au sein des fascicules.
    Pour tous ces titres de périodiques numérisés, on devrait dans l’année 2010 disposer de fichiers Dublin Core en XML pour l’ensemble des fascicules (pour interrogation via moteurs de recherche fédérés et moissonnage dans entrepôts OAI)

    Numérisation en projet pour 2010 ou 2011:
    Les manuels scolaires d’avant 1870 : environ 1000 ouvrages

    Le choix de départ a été de privilégier des titres ayant un intérêt réel pour les chercheurs, et couvrant de larges périodes historiques. Le choix de privilégier les revues de pédagogie à destination des enseignants, publiées dès les débuts de l’enseignement scolaire public vers le milieu du 19è s. a été fait en consultant les chercheurs de l’INRP.
    il ne s’agit donc pas d’une numérisation « marketing » à destination du grand public.
    Le choix « marketing » aurait été de numériser notre importante collection de Livres de prix attribués au 19è s, pour la plupart dotés d’illustrations et de beaux cartonnages d’éditeurs (type les Jules Verne de chez Hetzel). Ce fonds est ce qui se rapprocherait le plus, dans nos collections, de beaux livres anciens illustrés couramment présents dans les fonds patrimoniaux des BMC.
    Les collections historiques de la bibliothèque de l’INRP datent majoritairement des 19è et 20è siècles. Vu les qualités diverses de l’édition commerciale sur cette période, on ne peut pas comparer avec ce que semble apprécier le rédacteur de ce blog, à savoir les fonds anciens rares et précieux des 15è-18è siècles.
    Ou les fonds d’objets de musée…

    A noter que les ouvrages édités 1950-2009 et au-delà, possédés par la bibliothèque sont catalogués et localisés dans le SUDOC, et dans son SIGB propre, sous format UNIMARC.
    Ainsi qu’une proportion significative des ouvrages édités 1920-1949. Ce qui représente dans les 200 000 titres.
    et ainsi que les 4500 titres de périodiques morts ou vivants conservés (dont environ 1200 titres étrangers).

    Par contre, environ 120 000 ouvrages édités avant 1950 ne sont pas encore catalogués online (dont les Réserves). Consultables uniquement via le Catalogue noir, qui n’est pas des plus maniable dans sa version numérisée. Ce qui bien évidemment nuit à l’utilisation que pourraient faire les chercheurs nationaux et internationaux de ces documents.

    Il faut laisser du temps eu temps, et reprendre sur informatique un siècle de catalogage, ou numériser un siècle d’aquisitions, demande du temps. Ou des moyens, humains et financiers. Qui ne sont pas couramment attribués largement au commun des bibliothèques de recherche, hormis les cas de la BNF et, par d’autres moyens, de la BMC de Lyon (accord avec Google…).
    L’INRP a déja financé de gros chantiers (par sociétés de service) de rétro-catalogage et de numérisation pour sa Bibliothèque (Lyon) et son Musée (Rouen). Tous ces chantiers se mènent progressivement, car ils demandent de la préparation, de l’encadrement et du suivi par le personnel professionnel permanent.
    Bien cordialement,
    S. de Lagarde,
    Conservateur responsable du service Patrimoine et traitement documentaire,
    Bibliothèque de l’INRP

  2. Dont acte ;-)

    Merci beaucoup pour ces précisions. Je suis ravi de voir que d’autres documents ont été numérisés et que d’autres le seront. Je suis fasciné par le « catalogue noir », je n’avais pas encore eu la possibilité de voir cet ancêtre des fiches catalographiques avec ses feuilles blanches prévues pour l’accroissement des collections.

    Rassurez-vous : si je préfère les livres anciens jusqu’au premier tiers du 19e siècle, je n’en apprécie pas moins les éditions plus récentes. C’est juste un choix de ma part. Et j’ai une mère institutrice qui a une belle collection de manuels scolaires…. J’ai du trouver d’autres thématiques de « collection »… :-))

    Bien cordialement
    Léo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s