Prime de Noël : l’art de la correction partagée


Bonjour,

prime dictionnaire de noel
Cliquez pour agrandir l'image

En frontispice du Dictionnaire français-latin du sieur Noël régulièrement réédité au 19e siècle on trouve un texte intitulé : « Nouvelle prime proposée à MM les professeurs et les élèves ».  Il s’agit pour l’éditeur de s’entourer de « collaborateurs » parmi les personnes utilisant ce dictionnaire afin d’en remarquer les « défectuosités ». Ceci dans le but d’une amélioration à chaque nouvelle édition.

Pour favoriser les corrections l’éditeur a proposé une prime consistant à récompenser les dix personnes (élèves ou professeurs « qui signaleraient le plus d’erreurs ou d’omissions »). Le cadeau était une édition en 10 volumes in-8 des « Voyages de Chardin » dont un atlas de 85 planches. Satisfait du résultat il propose une nouvelle prime de 200 francs en livres (de leur choix) ou en argent. Ceci pour les deux premières personnes. Les trois personnes suivantes recevront elles un exemplaire des Voyages de Chardin avec l’atlas. Une date limite est fixée qui est plus longue que la précédente. On notera que les frais d’envois étaient à l’époque à la charge du destinataire.

Dictionnarium latino-gallicum = Dictionnaire latin-français : composé sur le plan de l’ouvrage intitulé Magnum totius latinitatis lexicon de Facciolati…/François-Joseph-Michel Noël. Paris :  Le Normant, 1854

Léo Mabmacien

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s