Tentative d’épuisement des illustrations d’un livre ancien


 

A l’instar de Georges Perec et de sa tentative d’épuisement d’un lieu parisien, je me suis amusé ;-) à photographier l’ensemble des illustrations (fleurons, culs-de-lampe, bandeaux…) se trouvant dans le livre ancien suivant (disponible sur Google Books) :

L’ instruction des prestres, qui contient une très importante doctrine pour connoître l’excellence du Saint Sacerdoce, etc… / Antonio de Molina. A Lyon : chez Antoine Molin, 1681

Un livre du 17e, à destination des prêtres et de leur sacerdoce, peu intéressant au niveau du texte mais possédant de beaux ornements très variés (je pense aux lettrines). Je n’ai pas compté les occurrences des ornements (combien de lettrines A, combien de lettrines A de ce modèle….) et les lettrines typographiques simples (exemple du O ci-dessous pour information) ne sont pas prises en compte. Sinon tout y est. On notera la variété des lettrines, le L et le P ayant le plus grand nombre de variantes : lettrines à motif végétal, animal, à figures. Les lettrines sont utilisées de façon aléatoire, je n’ai pas remarqué un emploi strict. Les débuts de chapitre ont une belle lettrine pour la plupart, la dédicace aussi mais c’est tout ce que j’ai remarqué. Certaines sont plus usées que d’autres, démontrant une longue utilisation. Le cul-de-lampe avec la devise « Tout par compas » ressemble fortement à une marque d’imprimeur… Effectivement en vérifiant dans la base Marques d’Impressors on tombe bien sur cette marque (main tenant un compas) qui fut celle de Thomas Soubron, exercant de 1592 à 1622? à Lyon…

En faisant une recherche dans la base de données Passe-Partout on retrouve plusieurs de ces ornements. Ainsi la lettre C avec personnage a été utilisée par Jean-Marie Barret, imprimeur et éditeur à Lyon de 1754 à 1786… On constate la longévité et la transmission des fontes et des ornements entre imprimeurs… Même chose avec la lettre L en fond criblé avec animal qui est utilisée postérieurement par Geoffroy et Pierre Regnault, imprimeurs de 1754 à 1792, toujours à Lyon. Il faudrait faire des recherches plus poussées pour en savoir plus.

Une tentative d’épuisement donc ;-)

Par curiosité je vous invite à lire et à parcourir la tentative d’épuisement de « Tentative d’épuisement d’un lieu parisien par Georges Perec » par Philippe de Jonckheere sur le site desordre.net.

Anciens articles sur les ornements sur BiblioMab :

Les ornements du livre ancien

Culs-de-lampe, fleurons, vignettes : ornements du livre ancien

Pour en savoir plus :

Antoine et Horace Molin libraires lyonnais 1650-1710 / Bruno Blasselle ; sous la direction de Jeanne-Marie Dureau et de Henri-Jean Martin. [S.l.] : [s. n.], 1979. Mémoire d’études diplôme supérieur de bibliothécaire consultable à l’Enssib ou par le prêt entre bibliothèques (non consulté pour ma part).

Léo Mabmacien

Publicités

4 réflexions au sujet de « Tentative d’épuisement des illustrations d’un livre ancien »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s