En bref : E-rara.ch, le portail suisse !


Bonsoir,

Je sais, je ne suis pas le premier à en parler (Carnet de notes en a parlé tout comme l’ENSSIB) mais rien ne vaut plusieurs sources et un petit rappel. Donc tout cela pour vous annoncer que les bibliothèques suisses (parmi elles la Bibliothèque de Genève, les bibliothèques universitaires de Bâle et  de Berne, la bibliothèque centrale de l’École polytechnique fédérale de Zurich et la Bibliothèque centrale de Zurich) proposent sur le portail E-rara.ch un ensemble de livres numérisés provenant de leurs fonds. Pour l’instant le corpus le plus complet est celui des impressions suisses du 16e siècle (563 titres). D’autres thématiques (Rousseau, Voltaire, Saussure…)  seront bien sûr proposées. Un site qui ravira notre ami Textor, j’en suis sûr ;-)

La recherche plein texte n’est pas possible mais la description des documents (tables des matières, titres de chapitres…) facilite la recherche. La présentation des documents est très claire et agréable. Une coopération qui fonctionne… !

Le portail E-rara.ch

Le communiqué de presse


Léo Mabmacien

Advertisements

6 réflexions au sujet de « En bref : E-rara.ch, le portail suisse ! »

  1. Information border-line mais qui va intéresser tous ceux qui prêtent des ouvrages pour numérisation (je viens de le faire). Les nouveaux appareils prennent les pages en photographie, ouvrage ouvert à 90°. Donc plus de risque pour l’ouvrage écartelé comme c’était le cas auparavant !

    Tout le monde numérise en ce moment…

  2. Je sais bien que cela n’a guère à voir… mais …

    Peut-on envisager de numériser Kylie Minogue ?!

    Pourrais-je m’en contenter ?! (sourire)

    B.

  3. Numériser « Kylie Minogue » : pourquoi pas en 3D… C’est tout à fait possible. En tout cas au moins la conserver : les techniques sont au point… ;-)
    Léo

  4. Obligatoire en 3D pour le relief…

    hum j’aime bien le relief de Kylie…

    Bon, faut que j’arrête… suis plus trop bibliophile-libraire là…

    B.

  5. Ai été prendre l’apéritif avec un ami libraire, ce soir.

    il m’a fait une remarque que j’ai trouvé pertinente.  » Avec la numérisation, il n’y aura plus d’ouvrages introuvables que l’on essayait de trouver quand même… C’est dommage, c’était aussi le plaisir du libraire et de l’acheteur !  »

    Et ça, c’était à la première tournée ;-))

  6. Bah il restera toujours des livres introuvables en version papier, seulement on pourra voir avant à quoi ils ressemblent…. Cela permet souvent de palier aux notices de ventes bien succinctes de certains libraires… ;-)

    Léo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s