La bibliothèque municipale de Rennes : fonds anciens et particuliers


Nous voici en Bretagne, plus précisément à Rennes, aux Champs libres, siège tout récent (2005) de la belle Bibliothèque municipale de Rennes Métropole. Les Champs libres regroupent en fait la bibliothèque, le Musée de Bretagne et un Espace des sciences, dans un même bâtiment.  La bibliothèque est classée (accueillant un fonds ancien), c’est aussi une BMVR (Bibliothèque Municipale à Vocation Régionale) et elle est chargée du dépôt légal imprimeur depuis 1943 pour les départements des Cotes d’Armor, du Finistère, d’Ille-et-Vilaine et du Morbihan.

Officiellement née en 1803, la Bibliothèque municipale de Rennes possède un pôle patrimoine regroupant 350 000 documents édités avant 1960… On n’en saura pas plus sur le site internet (MAJ de 2013 : le site internet s’est depuis singuilièrement étoffé).

La bibliothèque abrite en son sein un étonnant Musée du livre et des lettres Henri Pollès reconstituant en partie son habitation qu’il avait transformé en musée. Vous pourrez ainsi y admirer (toucher ?) une petite partie de la collection de ce bibliophile, plus de 30 000 documents tout de même, légués à la ville !

Le fonds régional conserve bien sûr des documents ayant trait à la Bretagne.

Voici le détail des fonds conservés à la bibliothèque :

– fonds Christophe-Paul de Robien : sa bibliothèque fut confisquée à la Révolution et constitue un noyau des collections de la bibliothèque municipale. Il avait constitué un cabinet de curiosités remarquable. 4308 volumes selon le CCfr.

– fonds des avocats : 8000 volumes (entre 1701-1794) et 50 manuscrits.

– fonds Guérin de la Grasserie : 4747 documents des années 1851 à 1900.

– fonds Henri Pollès (évoqué ci-dessus) : 22 500 volumes et 10 000 pièces et objets divers. Période couverte : 1820-1950

– fonds Hippolyte Lucas :  1106 volumes, 200 manuscrits, 5000 lettres et 3 albums de photographies pour cet écrivain né à Rennes.

– fonds Nostalgie ancien et récent (livres jeunesse)  : 300 volumes de 1701 à 1960 et 3000 de 1961 à 1980.

– fonds Paul Féval Père et fils : 719 volumes, 89 manuscrits et 200 lettres (période : 1840-2000). Paul Féval Père est un écrivain du 19e siècle connu pour ses romans populaires parus en feuilletons. Son fils lui succèdera, poursuivant dans la même veine. A noter le Grand Prix Paul-Féval, créé en 1986 par la Société des Gens de Lettres.

Pour retrouver les fonds patrimoniaux de la bibliothèque, un catalogue collectif régional est accessible sur internet.

Par ailleurs la bibliothèque propose en ligne des collections numérisées provenant de divers manuscrits enluminés, complétées par les collections  du Musée de Bretagne que l’on peut télécharger (on découvre des objets étonnants…). Cette bibliothèque numérique a pour nom « les Tablettes rennaises« .

Pour finir la bibliothèque propose quelques publications récentes à la vente.

Site de la bibliothèque

Les Tablettes Rennaises (collections numérisées en ligne)

Quelques références :

Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Tome 24, Rennes, Lorient, Lannion, Vitré, Montreuil-sur-Mer, Etampes, Clermont-de-l’Oise, Senlis, Gien, Fontainebleau, Château-Thierry, Epernay, Blois, Loches, Neufchâteau, Bourbonne, Condom, Bar-le-Duc, Nevers, Compiègne, Mont-de-Marsan. Paris: E. Plon, 1894

Patrimoine des bibliothèques de France : un guide des régions. Volume 8, Bretagne, Pays de la Loire, Poitou-Charentes. Paris : Payot, 1995

Henri Pollès : collectionneur. Rennes : Bibliothèque de Rennes métropole, 2007

Catalogue des livres de la Bibliothèque publique de Rennes… Rennes : impr. de Mlle et de A. Jausions, 1823-1843 (5 volumes)

Impressions révolutionnaires : 1788-1799 / Xavier Ferrieu. Rennes: Bibliothèque municipale, 1993 (catalogue d’exposition)

Léo Mabmacien

Publicités

6 réflexions au sujet de « La bibliothèque municipale de Rennes : fonds anciens et particuliers »

  1. La famille Féval est connue pour le « Lagardère  » du père. Je garde quelques ouvrages du fils pour ses titres improbables (de tête) : Cyrano contre D’artagnan… Les deux mousquetaires…

    La prochaine fois que je m’arrête à Rennes, je vais à la bibliothèque municipale, c’est sûr. C’est souvent les villes qu’on connait le mieux qu’on visite le moins ! Pierre

  2. Merci pour cette présentation.
    J’ajouterais que la responsable de la bibliothèque, Sarah Toulouse, est une personne très compétente et toujours prête à aider très aimablement le bibliophile perdu dans ses recherches.

    T

  3. Depuis janvier, on peut aussi découvrir à l’étage Sciences et techniques de la Bibliothèque, un « Cabinet de curiosités » imaginé à partir de divers objets (animaux empaillés, instruments scientifiques…), installé dans un grand meuble ancien en bois.
    Il n’est pas dans la salle de lecture proprement dite, mais dans un couloir perpendiculaire, ce qui fait qu’on peut passer à côté sans le voir, ce qui serait dommage car c’est joliment conçu.

  4. Bonjour, juste une précision, l’article comporte une erreur : Les Champs Libre ne sont pas le siège de la bibliothèque municipale de Rennes (qui dépendent de la Ville de Rennes) mais de la bibliothèque de Rennes Métropole, qui est la communauté d’agglomération, dans laquelle la Ville de Rennes a bien entendu une part importante à jouer, mais n’est pas seule décisionnaire. La distinction est subtile mais à son importance : bien que les deux établissements partagent la même directrice, le même catalogue et une partie des lecteurs, ils n’ont pas le même fonctionnement administratif ni le même budget.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s