Le Chant de David : les psaumes en vers français, exposition à la BM de Lyon


La Bibliothèque municipale de Lyon propose une nouvelle exposition consacrée aux psaumes en vers français (du 16e au 18e siècle) à partir de ses collections. « Le psaume est une prière poétique de la Bible, composée de plusieurs versets. La plupart des Psaumes ont été regroupés, très probablement pour l’usage liturgique juif d’abord, chrétien aussi par la suite, dans le livre des Psaumes » (Source : Wikipedia).

Tout est dit dans le texte de présentation que l’on trouve sur l’exposition en ligne parallèlement à l’exposition « en dur » à l’espace Patrimoine :

« A partir de son exceptionnelle collection de psautiers (plus de 1 500 volumes), constituée dans sa plus grande partie par l’achat en 2006 de la collection de Jean-Daniel Candaux, la Bibliothèque municipale souhaite évoquer la richesse littéraire du psautier en vers français, ainsi que la musique, l’iconographie et l’usage de ce livre à la fois religieux et poétique. »

Vous trouverez en ligne un (petit) « parcours dans l’exposition » très intéressant. Il ne vous restera plus qu’à vous rendre à la bibliothèque pour continuer cette petite visite où une brochure gratuite vous attendra à l’accueil.

Au fait saviez-vous que le psalmographe est celui qui compose des psaumes ou écrit sur les psaumes ?

Le Chant de David : les psaumes en vers français (XVI-XVIIIe siècles) exposition du 18 septembre au 31 décembre à l’espace Patrimoine, bibliothèque de la Part-Dieu
Vernissage : jeudi 23 septembre à 18h30

L’exposition en ligne et toutes les informations pratiques

Léo Mabmacien

Publicités

6 réflexions au sujet de « Le Chant de David : les psaumes en vers français, exposition à la BM de Lyon »

  1. A noter dans nos tablettes, merci.
    Hymnaires et Psautiers, est-ce la même chose ?

    J’aii un Hymnaire, fin 15ème, difficile à dater, imprimé par Antoine Denidel qui n’aurait exercé que jusqu’en oct 1501. « Impressum parisii per magister Anthonium Denidel ante collegii de Coqueret in intersigno cathedre commorante » ( à l’enseigne de la Chaire).

    La BN conserve une foule de ces ouvrages destinés à animer les soirées gothiques. :)

    T

  2. j’attends avec impatience un « petit » article dans le Bibliomane Moderne sur votre hymnaire Textor ;-)

    Sinon hymnaires (hymnes) et psautiers (psaumes) sont bien différents. On rencontre des psautiers-antiphonaires-hymnaires…

    Léo

  3. Ha oui, mais c’est que je ne présente pas tous mes livres sur le Bibliomane Moderne, dont le public veut du sensationnel, de l’inédit, du spectaculaire ! Ce petit hymnaire in-4, de 47 ff , à la typographie gothique bien sage et aux lettrines réservées, même pas peintes, ne va pas créer le buzz !! Bertrand nous sert chaque jour des lettres de bibliophiles jamais publiées, vous pensez bien qu’avec mon incunable à 3 sous, je vais passer pour un nase !
    Et pourtant il y aurait sans doute beaucoup à dire sur cet imprimeur Antoine Denidel, dont la devise Déni d’Elle, cache certainement un amour contrarié. …
    Bonne soirée
    T

  4. Allez Textor vous allez bien nous faire une petite présentation, j’aime bien les incunables… ;-))

    Un mélange de lettres de bibliophiles et d’incunables cela a de la classe !

    Léo

  5. Bon ! si c’est un plebiscite … Je m’en vais me documenter sur les hymnaires et tenter de retrouver cette jeune beauté qui n’avait pas voulu épouser un imprimeur.
    T

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s