En bref : Papiers dominotés : trait d’union entre l’imagerie populaire et les papiers peints par André Jammes / Vol à la BM de Lille


Papiers dominotés : trait d’union entre l’imagerie populaire et les papiers peints (France : 1750-1820) / André Jammes.  Paris : Editions des Cendres, 2010. 561 p. ISBN  978-2-86742-176-1 (180 €)

Un ouvrage consacré aux papiers dominotés en France entre 1750 et 1820  vient de paraître aux éditions des Cendres. Plus de 300 reproductions de papiers dominotés sont proposées. Les personnes fortunées pourront acquérir l’un des 15 exemplaires augmenté d’un papier dominoté original pour 450 €. Voici ce qu’en dit l’éditeur :

« Volumineux ouvrage consacré aux papiers qui, au XVIIIe siècle, recouvraient les livres avant leur passage chez le relieur. Ces éphémères, devenus d’une insigne rareté, témoignent d’un goût inné pour les arts décoratifs. André Jammes présente sur un merveilleux sujet, qui n’a jusqu’à ce jour été l’objet d’aucune monographie, un premier inventaire où sont reproduits au format quelque trois cents papiers aux motifs et couleurs foisonnants, d’une singulière beauté. »

Ne l’ayant pas en main je ne peux pas vous en dire plus.

Le site de l’éditeur

Voir aussi l’article qu’a consacré BiblioMab au papier dominoté.

Dernière minute (une information qui n’a rien à voir avec le papier dominoté) :

« La Bibliothèque municipale de Lille a été victime d’un vol de planches gravées contenues dans un ouvrage rare et précieux imprimé à Anvers en 1578, le Speculum orbis terrarum de Daniel Cellarius (cote Réserve 44 478). 32 pages de planches gravées représentant des cartes sont manquantes et ont visiblement été découpées au cutter.

La dernière consultation de ce document remonte au 17 novembre 2010. La personne, extérieure à Lille, s’est inscrite le matin même. Le numéro de téléphone mentionné dans la fiche d’inscription s’avère non attribué et l’adresse, invérifiable.

La dégradation a été signalée par un lecteur le 4 janvier dernier.

La Bibliothèque municipale a porté plainte pour cette dégradation et ce vol et en a  informé ses autorités de tutelle.

La diffusion de ce message a pour but de susciter votre vigilance : le vol a probablement eu lieu sous les yeux des collègues en banque de communication de la réserve sans que rien ne laisse soupçonner quoi que ce soit. »

Laure Delrue -Vandenbulcke
Conservatrice
Projets informatiques et Patrimoine
Réseau des bibliothèques de la ville de Lille

Léo Mabmacien

Publicités

3 réflexions au sujet de « En bref : Papiers dominotés : trait d’union entre l’imagerie populaire et les papiers peints par André Jammes / Vol à la BM de Lille »

  1. Etonnant qu’à Lille on puisse mutiler un ouvrage de la Réserve : dans nombre de bibliothèques où j’ai pu travailler, je ne suis jamais resté seul, sans être au moins sous le regard de quelqu’un de la bibliothèque, quand il s’agissait de consulter un ouvrage de la Réserve.

  2. Jean-Paul Fontaine a tout à fait raison.

    si vous connaissez d’autres self, donnez moi l’adresse !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s