Catalogues de libraires : les nouveautés


ouvrages de m noel
catalogue des ouvrages de M. Noël (du même auteur). Certains d’entre eux sont proposés en feuilles, en reliure parchemin ou toile et en basane.

Vous aurez sûrement remarqué à la fin ou au début des livres des listes d’ouvrages soit du même auteur, soit de la même collection, soit du même sujet. Souvent c’est une simple liste avec le titre et l’auteur mais on rencontre parfois un résumé et une reproduction de la page de titre… L’éditeur vous propose un extrait de son catalogue afin de vous inciter à acheter et lire ses ouvrages, au moins vous tenir informé.

Vous recevez peut-être des catalogues de libraires vous proposant une sélection de livres très désirables mais chers… Vous savez ces beaux catalogues papier qui nous font rêver !

Bref tout cela pour vous dire que le libraire (et l’éditeur) utilisent depuis fort longtemps ce procédé commercial. En effet dès le 16e siècle on assiste à la diffusion des premiers catalogues imprimés, souvent simple liste de livres que propose le libraire à la vente. Il peut s’agir d’ouvrages dont il assure la vente mais aussi bien souvent d’ouvrages qu’il édite (le libraire étant souvent éditeur). Au 18e siècle cette distinction va se préciser et le catalogue d’éditeur va prendre le dessus sur le catalogue présentant le fonds du libraire. Des feuilles de nouveautés viennent compléter ces catalogues, insérées à la fin des livres, publiées dans les journaux ou les gazettes.

Le prix devient la règle après 1730 sauf pour les livres d’occasion ou les livres importés. La forme du catalogue change au fil du temps (à partir du 19e siècle) : d’une simple liste on passe à de véritables descriptions, d’une impression sur un mauvais papier et mal typographié à de superbes catalogues illustrés sur beau papier.

Au 20e siècle, seuls les éditeurs continuent de publier des catalogues ainsi que certains libraires d’occasion et/ou de livres anciens (fonction d’annonce commerciale et de description bibliographique). Les libraires vendent maintenant l’ensemble des livres disponibles (notamment au moyen de l’office qui a trouvé sa source au milieu du 19e siècle) ce qui ne justifie plus un catalogue de nouveautés. Le métier d’éditeur lui est devenu pleinement un métier à part. Seuls subsistent chez certains éditeurs et vendeurs  des catalogues de livres choisis pour le moment des fêtes (Noël par exemple).

livres scolaires anglais. Notez la présentation peu aérée et l’absence de prix.
Nouveautés imprimées par la Veuve Estienne en 1723 : d’abord les ouvrages du même auteur. On notera le format des ouvrages proposés et le prix.
Suite des nouveautés proposées
« Autres titres » de la collection Points (21e siècle)

Source

Dictionnaire encyclopédique du livre. Tome 1, A-D. Paris : Editions du Cercle de la Librairie, 2005. ISBN 2-7654-0910-2

Léo Mabmacien

Publicités

Une réflexion au sujet de « Catalogues de libraires : les nouveautés »

  1. Bonjour Léo, Trés utile et trés simple à vous lire.
    Merci pour ces conseils de catalogage. Cela peut être utile à bien faire les choses, dés le début…
    Bonne journée
    bien à vous.
    Sandrine
    ;))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s