En bref : Mémoires des livres, mémoires des hommes ; un collectionneur de nuages


Pour les lyonnais et lyonnaises la Bibliothèque interuniversitaire de lettres et sciences humaines de Lyon (BIU Lsh) organise une exposition de livres anciens du XIVe au  XIXe siècle dans le hall de la bibliothèque Denis Diderot, du 17 octobre au 21 novembre 2011. Ceci en écho à l’évènement « l’Université de Lyon : une mémoire riche d’avenir ». Intitulée « Mémoire des livres, mémoire des hommes : aux origines de la bibliothèque de l’Université de Lyon » c’est l’occasion de parcourir une sélection de livres entrés dans le fonds grâce à de généreux donateurs. Pour en savoir plus on se reportera au blog Interfaces . Deux regrets : l’absence d’une version en ligne de l’exposition (indispensable de nos jours) et une durée limitée d’exposition.

Accès : 5, parvis René Descartes, Lyon 7e – Métro Debourg
Contact : biu-communication@ens-lyon.fr – 04 37 37 65 00
+ d’informations : biu.ens-lyon.fr ; blog Interfaces

Une exposition, un livre à lire maintenant, qui plus est, un roman. Il s’agit de La théorie des nuages par Stéphane Audeguy, excellent auteur qui aime emmener le lecteur avec grâce et esprit dans des aventures plus ou moins imaginaires. Ici on va dans les nuages, autour d’Akira Kumo, un couturier japonais âgé, grand collectionneur de livres et de documents consacrés…. à la météorologie ! Désirant classer sa collection il engage une bibliothécaire (Virginie Latour), à qui il va raconter des histoires de chasseurs de nuages. On découvre l’histoire de Luke Howard, le premier a avoir proposé avec des noms latins une classification des nuages (vous savez les stratus, cirrus et autres cumulus) au début du 19e siècle, l’histoire du peintre Carmichaël qui s’essaya à peindre les nuages et surtout l’histoire de Richard Abercrombie, scientifique de renom, auteur d’un mystérieux manuscrit intitulé « Le protocole Abercrombie », recherché par les collectionneurs du monde entier et censé établir un catalogue mondial des nuages. Un protocole que notre couturier aimerait ardemment posséder bien sûr. Je n’en dirais pas plus mais la fin nous permettra de savoir pourquoi Akira Kumo s’est intéressé tellement aux nuages pour en faire collection. Une très bonne question à se poser pour tout collectionneur.

La théorie des nuages / Stéphane Audeguy. Gallimard, 2005

Léo Mabmacien

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s