Introduction à la bibliographie matérielle par Dominique Varry


Voilà une ressource essentielle pour toute personne désireuse de s’attaquer à l’archéologie du livre imprimé ancien. Dominique Varry, spécialiste de l’histoire du livre, enseignant à l’Enssib, propose sur son site depuis juin 2011, un ensemble de ressources sur la bibliographie matérielle, le tout avec de nombreux exemples. Et dire que je ne découvre cela que maintenant !

Au menu :  une présentation de la bibliographie matérielle (définition, origine, auteurs et manuels) ainsi que la mise en garde de Dominique Varry pour le livre d’Alain Riffaud sur l’archéologie du livre français moderne récemment décrit ici sur BiblioMab. A la suite : les outils bibliographiques, le matériel du bibliographe (utile et impressionnant comme la machine à collationner !), les éditions émissions et états (cartons, exemplaire idéal), déterminer un format, les pratiques d’atelier (où l’on découvre les étonnantes impressions fantômes !), dévoiler les faux (fort intéressant) et pour finir la bibliographie matérielle en romans.

Cette introduction à la bibliographie matérielle est un « work in progress » mais « l’ouvrage » comporte déjà de nombreuses informations et ressources parfois un peu « lourdes à charger » (les pages sont un peu longues à afficher) et comportant quelques erreurs de transcription (mirroir, atezlier…).

J’ai déjà évoqué sur BiblioMab une partie de ces informations (sur les cartons, le relevé des signatures…). Les deux se complètent donc (sourire). A noter les cours de Dominique Varry sont sous copyright contrairement à BiblioMab où vous pouvez réutiliser les articles sous certaines conditions (sourire).

Introduction à la bibliographie matérielle par Dominique Varry

Léo Mabmacien

Advertisements

7 réflexions au sujet de « Introduction à la bibliographie matérielle par Dominique Varry »

  1. Malgré ses hésitations et ses difficultés identitaires, nous assistons à la renaissance de la bibliographie matérielle française, qui fut chronologiquement la première, n’en déplaise à nos amis anglo-saxons : les publications vont se multiplier dans les années qui viennent. Dominique Varry en est effectivement aujourd’hui le chef de file.

  2. je vois bien la mise en garde, mais pas la raison. Il faut sans doute avoir lu tous les autres livres indiqués dans l’abondante bibliographie pour la saisir.
    Ou alors est-ce uniquement parce que ce livre ne traite que de l’édition du théâtre de ce siècle. Mais y a-t-il des particularités matérielles suivant le genre littéraire ?

  3. La question est donc posée :Dominique Varry, s’il a le temps de nous lire, peut-il préciser ici sa pensée ?

  4. peut être une prudence de tous les instants quant à l’analyse. Chaque découverte venant souvent remettre les connaissances à niveau, dans n’importe quel domaine.
    Bien à vous,
    Sandrine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s