Un petit papillon dans un livre ancien


« colmatage de fortune »

Après les cartons voici les papillons. L’impression typographique nous apporte bien des surprises. C’est le cas ici avec ce petit morceau de papier collé sur une partie de la réclame (IN et non plus INDEX).

Ce morceau de papier découpé et collé sur une partie de texte fautif, plus rarement sur un ornement, se nomme un papillon. Il s’agit d’une rectification rapide qui permet de ne pas toucher à la feuille entière imprimée. Il peut s’agir de recomposer une partie du texte sur une nouvelle feuille et de coller le papillon sur l’erreur. Il peut s’agir de remplacer un ornement (plus rare) ou tout simplement de corriger un seul mot. On trouve plus souvent des papillons au niveau de l’adresse de l’imprimeur-libraire. Souvent en cas de décès ou de problème financier un confrère peut racheter le fonds du libraire. Il devra alors modifier la page de titre, soit en recomposant les parties liminaires, soit plus simplement (et moins coûteux) coller un papillon sur l’ancienne adresse.

le début de la page suivante commence avec « in tomo » et non « index »

Source :

Une archéologie du livre français moderne / Alain Riffaud. Genève : Droz, 2011. ISBN 978-2-600-01453-3

Léo Mabmacien

Publicités

2 réflexions au sujet de « Un petit papillon dans un livre ancien »

  1. on ne sait toujours pas pourquoi il faudrait lire ce livre passionnant avec précautions (et lesquelles ?).

  2. oui, j’espère que l’auteur va tomber sur l’article un de ces quatre… (avec des gants blancs peut-être ;-))

    Léo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s