L’influence des astres sur le corps humain par la gravure


 

L’homme zodiacal : gravure sur bois dans un ouvrage du début du 19e siècle (fonds Léo Mabmacien)

Cette gravure sur bois est extraite d’un Almanach des laboureurs du début du 19e siècle imprimé à Rouen. Son dessin frustre et mal imprimé montre les correspondances entre les signes du zodiaque et les organes de l’homme, entre les planètes et le corps humain.

Un texte accompagne cette gravure populaire (retranscrit tel quel sauf ce qui est mis entre parenthèses) :

La nomination des douze signes sur les corps humains.

Aries gouverne la tête avec ses parties (Bélier)

Taurus, le col et les épaules (Taureau)

Gémini, les bras et les mains (Gémeaux)

Cancer, la poitrine et le poumon

Léo, le coeur, le foie et l’estomac (Lion)

Virgo, la rate, le ventre et les intestins (Vierge)

Libra, l’épine du dos, les roignons et les fesses (balance)

Scorpius, les hanches et les parties honteuses (Scorpion)

Sagitarius, les cuisses (Sagittaire)

Capricornus, les deux genoux (Capricorne)

Aquarius, les jambes (Verseau)

Pisces, gouverne les pieds (poissons)

Sur le schéma ci-dessus (homme zodiacal), nous avons bien les 12 signes (les poissons sont sous les pieds du corps représenté !) et 7 planètes (Soleil, Lune, Mars, Jupiter, Saturne, Vénus, Mercure). Chaque signe et chaque planète est nommé et représenté par un dessin dans un rond (sauf les poissons sous les pieds par manque de place). Chaque rond est relié à un cartouche avec le nom du signe ou de la planète, chaque cartouche étant relié lui-même à la partie du corps correspondant. Un schéma indispensable au Moyen-Age pour la médecine, où les conceptions astrologiques furent appliquées au traitement des maladies. Il faut attendre le 18e siècle pour que cette association soit considérée comme inutile et superstitieuse.

Voici ce qui est dit des correspondances sur Wikipédia (article symbolisme astrologique) :

« Les facteurs astrologiques (planètes et signes) sont supposés être symboliquement reliés à telle ou telle partie du corps. En astrologie, l’interprétation de cette correspondance sera généralement de pronostiquer une blessure ou une maladie du membre visé, suivant la nature de la configuration analysée. »

Dans La chirurgie de maître Jean Ypermas, le père de la chirurgie flamande (extrait des Annales de la Société de médecine de Gand, 32e volume, 1854, page 91 et suivantes) nous avons les précisions suivantes :

« Notez que je vais vous écrire des signes de la lune d’après l’enseignement des astrologues. Ainsi, ils disent que quand la lune est à ce signe du zodiaque qu’on appelle en latin aries, qu’alors il est terrible d’être blessé à la tête, parce qu’à cette période, la lune a le cerveau sous son empire, et cela dure, à chaque lune, durant 2 heures et 5 minutes à peu près. De même agissent les douze signes du zodiaque et chaque signe a ainsi, durant 2 heures et près de 5 minutes une partie du corps sous son domaine. Pour cette raison les astrologues divisent le corps de l’homme en douze régions qui correspondent au 12 signes du firmament (…) II y a des maîtres qui ajoutent que ces signes ont une mauvaise influence marquée sur les plaies et que les chirurgiens doivent au moins connaître de l’astronomie les chapitres qui se rapportent aux phases de la lune, à ces signes et à leurs diverses périodes, et que d’après ces données il doit éviter de tailler, inciser ou de faire d’autres opérations dans les différentes parties du corps quand elles sont sous l’influence de ces signes. Ainsi, agissez en conséquence. »

Pour aller plus loin :

Médecine et astrologie dans les textes anciens : article de Fabien Delouvé (Encyclopédie Larousse)

L’Héritage oublié des signes de la nature : La loi des signatures

Danièle Ball-Simon et Piotr Daszkiewicz
Edition des deux océans, 1999

ISBN : 2-86681-083-x : 18 €
« La loi des signatures est née de l’obvervation de la nature, de la comparaison entre les formes des plantes, les signes, et celles du corps humain et les symptômes des maladies. La simple formule selon laquelle « les semblables soignent les semblables » est connue dans quasiment toutes les cultures ; elle a révolutionné l’histoire de la science et la pensée humaine en général.
On retrouve la conception des signatures tant dans la médecine traditionnelle que dans la médecine moderne, la botanique, la philosophie de la nature, l’alchimie et la pharmacologie.
Ce livre, premier ouvrage contemporain entièrement consacré à ce sujet, rappelle les principes de cette loi, héritage de nos ancêtres, et retrace son histoire à travers siècles et continents. »

Léo Mabmacien

Advertisements

2 réflexions au sujet de « L’influence des astres sur le corps humain par la gravure »

  1. Un message qui n’a rien à voir avec cet article. Juste pour vous informer que je ne serais pas disponible pendant un petit moment. Si vous n’avez aucune nouvelle de votre commentaire ou de réponse de ma part c’est normal ;-) Je m’en occuperai au plus vite dès mon retour.
    Bien à vous
    Léo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s