La page, de l’Antiquité à l’ère du numérique


Cet ouvrage réunit le texte de 4 conférences données à Paris, dans l’enceinte du Musée du Louvre, les 11,14, 18 et 25 juin 2012, à l’occasion du cycle « La Chaire du Louvre ». Il a pour sujet la page, qui à l’heure du numérique, aurait tendance à disparaître, en tout cas à se transformer face aux nouveaux modes de lecture numérique comme la liseuse. Anthony Grafton nous invite pourtant à modérer cette mutation en démontrant qu’elle « coïncide avec des pratiques de diffusion et de réception du texte que l’on retrouve, sous des formes diverses, dans toute la tradition écrite depuis l’Antiquité ». Il s’attelle ainsi dans le premier chapitre à cerner la lecture à l’ère du numérique, la page papier et la page électronique qu’il relativise (« on est bien loin de l’accès à la connaissance totale qu’on nous faisait miroiter »),  la complexité de la lecture des textes en rouleaux avant le codex et une Renaissance où le contact avec la page était beaucoup plus intime qu’aujourd’hui (en prenant l’exemple de l’humaniste Isaac Casaubon). Le 2e chapitre « la page en mutation » nous amène du rouleau au codex, énorme révolution à l’ère chrétienne, de la mise en page (colonnes) et donc de la lecture avec Pamphile de Césarée, Origène puis Eusèbe de Césarée. On suit particulièrement le travail de recherche, de structuration et de compilation d’Eusèbe, notamment pour sa Chronique, à une époque de transformation de la société romaine et de la ville de Césarée. Le 3e chapitre est entièrement consacré au fameux livre publié en 1493 à Nuremberg par Hartmann Schedel, la Chronique de Nuremberg (Liber chronicarum). Cet ouvrage majeur, qui a été imprimé à 1400 exemplaires en latin environ et 700 en allemand, est une vaste histoire universelle, compilée par Schedel qui s’est fait aider de nombreux collaborateurs pour les gravures parsemant le texte (1809 au total). « Les pages forment non pas une narration cohérente mais une simple suite d’événements isolés, sans lien historique entre eux, ni fil conducteur ». Ce qui est nouveau c’est le « langage mixte » qui prend forme, « une nouvelle combinaison de textes et d’images tirés de sources diverses, savantes et populaires, et susceptibles d’interpeller de multiples publics ». Le plan général, la mise en page et la présentation des gravures font de la Chronique un ouvrage marquant de son époque et de l’édition.

Le 4e chapitre est consacré à l’origine et aux formes du commentaire érudit, de l’Antiquité à la Renaissance, de son évolution jusqu’au 17e siècle. La mise en page et l’utilisation des commentaires par Pierre Bayle font du Dictionnaire historique et critique un exemple frappant, analysé ici par Anthony Grafton. Une page savante qui se transforme « quand elle cesse d’être un texte assorti d’un commentaire rédigé ultérieurement par un autre auteur pour devenir un texte accompagné de notes rédigées par l’auteur lui-même ».

Un texte parfois un peu ardu atténué par les illustrations mais passionnant pour qui s’intéresse à la mise en page et à la lecture.

Léo Mabmacien

La page de l’Antiquité à l’ère du numérique :  histoire, usages, esthétiques  /  Anthony Grafton ; traduction de l’anglais (américain) Jean-François Allain. Paris : Hazan : Louvre Editions, 2012. 263 p. – [38] p. de planches. ISBN 978-2-35031-376-4 (Musée du Louvre). – 978-2-7541-0635-1 (Hazan) : 25 EUR

Princeton University – Droits Réservés
Publicités

4 réflexions au sujet de « La page, de l’Antiquité à l’ère du numérique »

  1. Heureux parisiens qui, s’ils ne travaillent pas, n’ont aucuns soucis matériels, possèdent une bonne santé et un cercle d’amis qui les invitent gracieusement, le soir, pour commenter leur journée, disposent d’un choix de conférences exceptionnelles pour agrémenter leur vie… Pierre

  2. Reste le livre Pierre qui vous permet d’en profiter et de plus tranquillement autour d’un pastis ;-))
    Léo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s