Apprendre à gérer des collections patrimoniales en bibliothèque


Tout juste sorti des Presses de l’Enssib dans la collection Boîte à outils, ce petit manuel, comme son titre l’indique, vous apprendra à gérer des collections patrimoniales en bibliothèque. Cet ouvrage, destiné au professionnel peu formé, permet de répondre aux questions de base  « pour appréhender, traiter, signaler et valoriser ces fonds patrimoniaux » : « Vous venez d’être nommé-e responsable de la collection patrimoniale d’une bibliothèque mais vous n’êtes pas spécialiste ou vos connaissances sont lointaines. D’où viennent ces vieux livres qui dorment dans la réserve ? Qu’en faire ? A-t-on le droit de s’en débarrasser s’ils paraissent ne servir à personne ? Y en a-t-il qui sont rares et qu’il faudrait mettre en valeur ? Quelques-uns sont catalogués mais c’est loin d’être le cas de tous, comment faire ? Et puis il y a des gravures dans des portefeuilles, des photographies anciennes ici et là. Comment savoir si elles ont quelque intérêt ? Dans un coin des magasins, des moisissures sont brusquement apparues et semblent contaminer peu à peu les ouvrages. Comment s’en débarrasser ? Qui prévenir ? Si vous vous posez parfois ces délicates questions, ce manuel est pour vous » nous dit Dominique Coq en introduction.

Face à une collection patrimoniale : que faire ?

Parmi les contributions celle de Bernard Huchet qui nous propose une définition du patrimoine d’une bibliothèque : « le patrimoine d’une bibliothèque est constitué de tous les documents, sans distinction d’âge, de nature ou de support, que ses missions l’amènent à conserver sans limitation de durée ». Loin de subir un fonds patrimonial le (la) responsable doit inscrire ce patrimoine dans la conduite générale de la bibliothèque. Des documents récents seront patrimoniaux un jour et la démarche doit prévoir cela. Ne pouvant pas tout conserver le (la) bibliothécaire doit faire des choix (conservation partagée, spécialisation…). « Il ne s’agit plus de considérer la conservation comme une fin en soi » mais il s’agit pour chaque bibliothèque « d’affirmer sa personnalité par le développement conjoint de ses collections anciennes et modernes, mais aussi par l’approfondissement de ses compétences. » But avoué : « la politique du patrimoine cesse d’être l’attribut marginal de quelques spécialistes, confits dans leur aptitude à reconnaître les cuirs de reliure et les filigranes du Grand Siècle, pour intéresser vraiment « la bibliothèque dans son quartier ». Je souscris :-)

Les autres contributeurs abordent plusieurs points des collections patrimoniales : outre le chapitre de Bernard Huchet sur le patrimoine et la politique documentaire, on trouvera une partie sur le droit du patrimoine, sur ce qu’est une Réserve et comment la constituer le cas échéant, la compléter, comment conserver dans de bonnes conditions les documents, le catalogage, la restauration, l’identification (particulièrement à travers l’identification des reliures françaises, des estampes et des photographies). Une dernière partie est consacrée à la gestion d’un projet patrimonial à travers deux témoignages (Bibliothèque du Centre culturel Irlandais et la bibliothèque Cujas) et par une présentation des politiques patrimoniales au niveau national et régional.

Trois galeries d’images sont proposées en complément du livre papier et mises à disposition pour tous et toutes sur Internet. Elles accompagnent les trois contributions sur l’identification des reliures, les estampes et les photographies. Cela s’avère en effet très utile pour bien comprendre les propos des auteurs, pas toujours simples. Une initiative à poursuivre !

Une publication fort utile, parfois un peu ardue, qui pose les bases pour mieux connaître et gérer une collection patrimoniale vivante, où les auteurs rappellent des informations évidentes comme le fait « qu’en dehors du stockage les dégradations physiques les plus fréquentes sont causées par une mauvaise manipulation des documents pendant l’extraction des rayonnages, le transport, la consultation, ou la reproduction ».

Apprendre à gérer des collections patrimoniales en bibliothèque, sous la direction de Dominique Coq, Presses de l’Enssib (La boîte à outil), 2012. 22 € [sommaire, mode d’emploi en ligne]

Galeries d’images

Léo Mabmacien

Publicités

9 réflexions au sujet de « Apprendre à gérer des collections patrimoniales en bibliothèque »

  1. Bonjour Léo,
    Je n’ai pas tout lu, mais uniquement la partie que je connais le moins sur la terminologie et le droit. J’ai appris des choses. Je retiens que, plus que l’amassage,( je ne sais pas si cela ce dit),

    c’est la politique de mise en valeur d’une cohérence qui doit conduire le responsable, pour aller vite.

    Avoir des notions pour définir ce qui fait qu’un livre ancien est intéressant ou non, sortir du subjectivisme, est une autre affaire. Ce n’est pas parce qu’il y a un bout de cuir que c’est précieux. C’est un ensemble. On ne peut pas dissocier le contenu, de l’histoire du livre, de son appartenance à une collection à un moment donné. A mon avis.
    C’est s’exposer à faire des choix qui ne seront légitimes qu’à un moment donné avec une personne donnée plus ou moins sensible. Donner ces renseignements techniques, c’est aussi déposséder l’artisan de son savoir; Il serait plus intelligent de prendre en compte les compétences de chacun et de définir avec un technicien formé à la reliure par sa pratique, un technicien formé à la conservation, un autre à la gestion de l’espace, un autre etc, etc… mais il faut pour cela une vraie politique de budget tournée vers le bien et l’utilité communs, non cette espèce de prévalence de la rentabilité de l’espace et des gens, des livres qui consiste à numériser et ensuite … ????

    C’est un livre utile. mais qui ne remplace pas le savoir professionnel d’un faiseur de livres comme avant.
    Avant on me demandait de faire des devis de stages et c’était trop cher pour les institutions. Aujourd’hui on fait un livre recette.
    mais c’est mieux que rien. Au moins cela se diffuse et on peut penser que certains vont se tourner vers la restauration, la conservation, la reliure et faire travailler les artisans.

    Bien à vous.
    Sandrine.

  2.  » Vous venez d’être nommé-e responsable de la collection patrimoniale d’une bibliothèque mais vous n’êtes pas spécialiste  » :
    Grossière erreur ;-)) Comment vous choisissez vos collaborateurs ?
    L’ouvrage semble néanmoins très utile, même aux spécialistes . Pierre

  3. Bien vu Pierre, l’auteur en fait s’est trompé : c’était « irresponsable » et non responsable ;-)
    En fait cet ouvrage est destiné aux personnes qui se trouvent dans leur bibliothèque avec un fonds ancien ou contemporain (et elles sont nombreuses les bibliothèques municipales dans ce cas-là). Il est clair que les conservateurs des bibliothèques municipales classées ou spécialisées n’ont pas vraiment besoin de cet ouvrage ;-). Je trouve que c’est une excellente publication pour sensibiliser toutes les personnes travaillant en bibliothèque à l’aspect patrimonial.
    Léo

  4. […] Tout juste sorti des Presses de l’Enssib dans la collection Boîte à outils, ce petit manuel, comme son titre l’indique, vous apprendra à gérer des collections. …Loin de subir un fonds patrimonial le (la) responsable doit inscrire ce patrimoine dans la conduite générale de la bibliothèque. Des documents récents seront patrimoniaux un jour et la démarche doit prévoir cela. Ne pouvant pas tout conserver le (la) bibliothécaire doit faire des choix (conservation partagée, spécialisation…). « Il ne s’agit plus de considérer la conservation comme une fin en soi » mais il s’agit pour chaque bibliothèque « d’affirmer sa personnalité par le développement conjoint de ses collections anciennes et modernes, mais aussi par l’approfondissement de ses compétences. »ctions patrimoniales en bibliothèque.    […]

  5. […] Tout juste sorti des Presses de l’Enssib dans la collection Boîte à outils, ce petit manuel, comme son titre l’indique, vous apprendra à gérer des collections. …Loin de subir un fonds patrimonial le (la) responsable doit inscrire ce patrimoine dans la conduite générale de la bibliothèque. Des documents récents seront patrimoniaux un jour et la démarche doit prévoir cela. Ne pouvant pas tout conserver le (la) bibliothécaire doit faire des choix (conservation partagée, spécialisation…). « Il ne s’agit plus de considérer la conservation comme une fin en soi » mais il s’agit pour chaque bibliothèque « d’affirmer sa personnalité par le développement conjoint de ses collections anciennes et modernes, mais aussi par l’approfondissement de ses compétences. »ctions patrimoniales en bibliothèque.    […]

  6. […] Tout juste sorti des Presses de l’Enssib dans la collection Boîte à outils, ce petit manuel, comme son titre l’indique, vous apprendra à gérer des collections. …Loin de subir un fonds patrimonial le (la) responsable doit inscrire ce patrimoine dans la conduite générale de la bibliothèque. Des documents récents seront patrimoniaux un jour et la démarche doit prévoir cela. Ne pouvant pas tout conserver le (la) bibliothécaire doit faire des choix (conservation partagée, spécialisation…). « Il ne s’agit plus de considérer la conservation comme une fin en soi » mais il s’agit pour chaque bibliothèque « d’affirmer sa personnalité par le développement conjoint de ses collections anciennes et modernes, mais aussi par l’approfondissement de ses compétences. »ctions patrimoniales en bibliothèque.  […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s