Une impression à la va-vite : Histoire de Jean de Paris chez Chalopin à Caen


couverture d’attente grise pour ce livret

Histoire de Jean de Paris, roi de France, lequel, après que son Père eut remis le roi d’Espagne en son royaume par sa valeur, épousa sa fille avec grande magnificence ; laquelle il amena en France, où ils vécurent long-temps en grand honneur… Caen, Chez T. Chalopin, imprimeur, rue Froide, [entre 1822-1834]. 36 p. In-18

Voici une simple brochure du début du 19e siècle éditée par Théodore Chalopin, imprimeur-libraire et lithographe à Caen (1799-1834). Il s’agit d’un roman anonyme en prose du XVe siècle (composé entre la fin de novembre 1494 et le début de décembre 1495 selon la base Arlima). Pour résumer « le roi de France, ayant brillamment rétabli sur son trône le roi d’Espagne, victime d’une révolte de ses grands barons, les deux souverains décident que l’amitié entre leurs deux pays sera pour toujours assurée par le mariage de leurs enfants. Les années passant, les souverains espagnols oublient leurs engagements et fiancent leur fille au vieux roi d’Angleterre, devenu veuf. Traversant la France pour aller épouser la jeune princesse, il passe par Paris où le courtois accueil qu’il reçoit dissimule mal le désir de voir se retourner la situation à l’avantage du jeune roi de France. Celui-ci se faisant passer pour un riche bourgeois, fait le voyage en compagnie des Anglais, et, tout au long de la route, ridiculise son rival. Son arrivée devant la cour d’Espagne est triomphale et il n’a aucun mal à conquérir le cœur de celle qui, jadis, lui avait été promise. Il ramène à Paris la jeune princesse, devenue son épouse, pendant que le roi d’Angleterre regagne piteusement son pays.  » Ce texte est tiré de la 4e de couverture de l’édition donnée chez Honoré Champion en 2002 (Le roman de Jehan de Paris, « roman » anonyme du XVe siècle traduit en français moderne par Roger Dubuis, Paris, Champion (Traductions des classiques français du Moyen Âge, 62), 2002, 128 p.).

page de titre – on remarquera le côté « bon marché » de cette édition populaire

Un texte qui exalte la royauté, la puissance du Roi, et par lui la Nation française. Ce texte eut un énorme succès et fut bien sûr disponible dans la Bibliothèque bleue. L’édition populaire éditée par Chalopin a une petite particularité de composition typographique. Le texte est assez aéré au début (28 lignes en page 3) puis passe à 31 lignes page 22 et 35 page 23 jusqu’à la fin. Le compositeur a mal calculé son coup pour faire tenir le texte dans les 36 pages  de cet in-18. Il est donc obligé d’utiliser des caractères d’un corps moins grand.

texte de 28 lignes en page 3
31 lignes à gauche et 35 à droite

Sources et ressources

Une version en ligne de Jean de Paris arrangée par Paul  Boiteau au 19e siècle

La notice consacrée à Jehan de Paris sur Arlima – Archives de littérature du Moyen Age

Cette édition est citée dans les documents suivants  : « René Hélot, « La Bibliothèque bleue en Normandie », Rouen, 1928, n° 110 ; A. Sauvy, « La librairie Chalopin: livres et livrets de colportage à Caen au début du XIXe siècle », dans « Bulletin d’histoire moderne et contemporaine », 11 (1977), p. 130, n° 63″

Lefranc Abel. Recherches sur l’auteur du roman de Jean de Paris. In: Comptes-rendus des séances de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 85e année, N. 2, 1941. pp. 117-140 [en ligne]

Léo Mabmacien

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s