Bibliothèques municipales de Grenoble : fonds anciens et précieux


bibliotheque_municipale_grenoble

Bibliothèque municipale classée, la bibliothèque municipale de Grenoble a été fondée en 1772, suite à l’achat par souscription des collections (34 000 volumes) de Monseigneur de Caulet, Evêque de Grenoble (1693-1771). L’argent permit également de rémunérer un bibliothécaire. 6000 volumes provenant de la bibliothèque de l’Ordre des avocats viennent enrichir les collections avant 1789. Bien entendu les saisies révolutionnaires permirent de compléter le fonds de la bibliothèque, alors installée dans l’ancien collège des Jésuites. C’est ainsi que 3500 volumes provenant du Monastère de la Grande Chartreuse (voir à ce sujet l’article sur la bibliothèque du monastère précédemment paru sur BiblioMab) viennent rejoindre la bibliothèque en 1803. Les dons ne sont pas en reste comme en 1861 les 40 volumes de manuscrits de Stendhal. En 1872 la bibliothèque déménage pour un nouveau bâtiment, un Musée-Bibliothèque, réalisé par l’architecte Charles Questel. Le lieu existe toujours mais la bibliothèque s’est installée en 1970 dans un nouveau bâtiment (moche) et la partie musée est allée rejoindre le Musée de Grenoble en 1993. La Bibliothèque d’étude et d’information regroupe donc les collections patrimoniales dont un fonds local dauphinois de plus de 200 000 documents constitué au 19e siècle (dont 80 000 imprimés anciens). Le fonds ancien général conserve 700 incunables et 200 000 imprimés antérieurs à 1900 (littérature du 16e et 17e, mazarinades, théâtre, récits de voyages, géographie, théologie, droit, journaux français de l’Ancien Régime).

Bien évidemment il existe des fonds spécifiques en rapport avec les dons ou entrées dans l’établissement. Outre le fonds de la Grande Chartreuse, il faut citer le fonds Stendhal, le fonds Augustin Blanchet (histoire et technique du papier), le fonds Chenavas (Mandrin et la plaine de la Bièvre),  le fonds Alliey (jeux) ou encore un fonds de bibliophilie et de livres d’artistes. A noter également des manuscrits de Champollion, des reliques de Louis XVII, 20 800 pièces et 900 médailles.  Le site internet de la bibliothèque détaille tout cela très bien.

La numérisation n’est pas en reste à Grenoble puisque l’on peut accéder à de nombreux documents numérisés en ligne : manuscrits de Stendhal, Champollion et Berlioz (et documents en rapport), manuscrits médiévaux, fonds iconographique sur la région. Plusieurs expositions en ligne sont également proposées comme celle sur Marc Pessin dont j’avais déjà parlé.

Quelques références et sites internet :

Le site internet des Bibliothèques Municipales de Grenoble

Les expositions en ligne (Stendhal, Marc Pessin, paysages…)

Patrimoine des bibliothèques de France. Volume 5, Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes. Payot, 1995. ISBN 2-228-88968-7, pages 108-115.

Mille ans d’écrits : trésors de la Bibliothèque municipale de Grenoble. Grenoble :  Glénat, 2000. ISBN 2-7234-3344-7

Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France, tome 7 Grenoble. Paris : Plon : Nourrit, 1889.

Catalogue des livres que renferme la Bibliothèque publique de la ville de Grenoble. Grenoble  : Barratier, 1831-1839, 3 vol.

Léo Mabmacien

Publicités

2 réflexions au sujet de « Bibliothèques municipales de Grenoble : fonds anciens et précieux »

  1. « la bibliothèque s’est installée en 1970 dans un nouveau bâtiment (moche) »
    Objection Votre Honneur!
    Pas si moche que ça, et même pas moche…
    Une sorte de monument des années 50, inspiré d’Auguste Perret me semble-t-il, à moins qu’il n’y ait mis carrément la main.

    Salut et fraternité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s