50 ans d’histoire du livre : 1958-2008


50_histoire_livre_couverture

L‘année 1958 voit la publication en France d’une oeuvre majeure pour l’histoire du livre : L’ apparition du livre par Lucien Febvre et Henri-Jean Martin (aux éditions Albin Michel). L’ ouvrage innovait en incluant le livre dans son histoire sociale, politique et économique (livre ferment et livre marchandise), en ayant ainsi décloisonné cette discipline. 50 ans après, un colloque était organisé par l’Enssib.

 

Ce sont ici les actes de ce colloque qui sont réunis. Les interventions font le bilan et le point des recherches sur cette discipline qu’ est l’ histoire du livre. Ce livre s’adresse donc d’abord à des professionnels et des chercheurs  (le sommaire et l’introduction sont lisibles en ligne gratuitement). Plusieurs interventions ont retenu mon attention : celle de Sabine Juratic sur Commerce et marchés du livre, vus de paris, à l’époque moderne (le marché du livre à Paris dans l’Ancien Régime, les rapports avec la province et l’étranger), celle de Pascal Durant sur une histoire des pratiques d’édition en Belgique (l’édition belge face à sa voisine française, la contrefaçon belge au 19e siècle…), celle de Dominique Varry et son rappel sur la bibliographie matérielle, celle de Christian Jacob, historien de l’antiquité qui évoque les problèmes rencontrés avec les sources, particulièrement les papyrus, peu nombreux à avoir été conservés et n’offrant aucune information sur leur  production et leur commercialisation. Christian Jacob précise qu’il n’existe actuellement aucun manuscrit autographe d’auteur antique (à l’exception d’un poète).  L’historien s’appuie donc sur l’aspect matériel des documents et sur les sources épigraphiques ou littéraires. Cette contribution m’a beaucoup plu. J’ai aussi lu avec plaisir celle d’Istvan Monok sur les bibliothèques privées et l’orientation de la recherche en Europe et celle de Raphaële Mouren  sur les éditions savantes (problème d’édition des textes au 16e siècle et place de l’auteur (des auteurs) par rapport à l’édition du texte et à sa publication). Roger Chartier dans l’épilogue invite à un double constat : « l’invention de Gutenberg a permis la production massive et la large dissémination d’objets imprimés qui ne sont pas des livres » et « la force puissante et inquiétante du livre, conduit à replacer le livre imprimé dans une plus longue durée »  : le livre n’apparaît pas avec l’imprimerie. Tout comme le rouleau au temps du codex, le manuscrit à l’âge de l’imprimé, la révolution numérique entraîne une modification des schémas de lecture et de production des textes sans pour autant détruire les gestes du passé.

Le compte-rendu de François-Ronan Dubois (lectures sur Revues.org)

Compte-rendu du colloque paru dans le BBF [en ligne]

L’apparition du livre / Lucien Febvre et Henri-Jean Martin. Paris : Albin Michel, 1958 et1971. [un édition électronique est disponible en ligne sur le site des classiques des sciences sociales]

50 ans d’histoire du livre : 1958-2008 : colloque / Sous la direction de Dominique Varry. Villeurbanne : Presses de l’Enssib, 2014. ISBN 979-10-91281-15-7 (livre) : 34 € [sommaire et introduction en libre-accès]

Léo Mabmacien

Publicités

2 réflexions au sujet de « 50 ans d’histoire du livre : 1958-2008 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s