Livre-objet ou objet-livre : les livres-objets à la marge du livre et de l’art


ivre_objet_landemer
L’ivre-objet : ma bouteille préférée

Un livre un peu particulier, un objet un peu particulier, tel est le livre-objet qui sort des sentiers battus du livre traditionnel, par sa forme, par les matériaux qui sont utilisés, par son texte qui se trouve bouleversé voire réduit à sa plus simple expression. Difficile de vraiment définir ce qu’est le livre-objet.

Selon Marie-Françoise Quignard dans le Dictionnaire encyclopédique du livre, le livre-objet est un « livre que sa présentation matérielle apparente à un objet précieux, rare ou curieux » mais aussi un « objet qui emprunte à un livre son apparence, mais qui n’est pas fait de feuillets imprimés, ou qui n’est pas destiné à la lecture ».

Selon l’Encyclopédie Wikipédia, « plus qu’un simple livre, lequel, dans sa forme courante « papier », est principalement destiné à être lu et n’est conçu que par l’éditeur selon un processus industriel fixé par l’imprimeur, le livre-objet, édité à quelques centaines d’exemplaires, peut être vu à la fois comme une œuvre d’art, un multiple, une sculpture convoquant différents matériaux dont le papier, mais aussi, en tant qu’il cristallise la vision singulière d’un auteur et d’un éditeur, comme un livre total parfois inclassable, surprenant voire déroutant ».

A ces deux définitions je préfère celle de l’Encyclopédie Larousse qui le définit comme un « objet typographique et/ou plastique formé d’éléments de nature et d’agencement variés » et de préciser que « le livre-objet est fondé sur de nouveaux rapports entre texte, support matériel et arts plastiques ; il constitue un ensemble plastique où se mêlent les suggestions verbales et visuelles, voire tactiles.… »

Le livre-objet est donc envisagé comme support, comme matériel, bien plus qu’un support de texte destiné à la lecture. Le terme livre-objet apparaît en 1936 avec l’écrivain Georges Hugnet qui réalise des reliures sur les livres de ses amis surréalistes (nommées livres-objets). Le mot « livre-objet » réapparaît dans les années 60 « contre l’uniformité du livre de consommation courante et contre le manque d’imagination de la bibliophilie traditionnelle ». Deux visions du livre-objet se rencontrent :

– l’artiste travaille avec un écrivain en sortant de son rôle d’illustrateur (création d’un objet autour du livre)

– l’artiste « crée un objet à partir de la forme du livre en lui refusant sa fonction de véhicule d’information, le niant même ».

D’un côté on a un livre-objet que l’on peut lire, de l’autre non.

La plupart des livres-objets peuvent être considérés comme des livres d’artistes (la réciproque n’est pas toujours vraie) selon Wikipédia. En voici quelques-uns, certains sont clairement des livres-objets, d’autres moins, mais la frontière est floue. Pour moi le livre-objet est un « livre » rare, étonnant, détourné, utilisant les multiples possibilités des matériaux et de l’imagination.

PS : je tiens à préciser que l’on trouve des livres-objets à tous les prix.

parfums_sucres1
un livre à sentir, à regarder et à lire

Parfums sucrés /Julie Supiot, Fleur Bureau, Quentin Faucompré,Annabelle Lecoindre, Hélène Letessier, Marie Blanchard,Thomas Kar, Noémie Huard, Pierre Airault. [Nantes] : [La Belle école éditions], 2004. Non paginé (24 p.), 14,6 x 23,7 cm

Tirage à 100 exemplaires. Imprimé en sérigraphie, couverture rouge odorante sans indications, dans une pochette plastique reprenant le titre de l’ouvrage.

parfums_sucres2
une page intérieure
parfums_sucres3
autre page intérieure

 

 

rouleau_atelier_grames2
Le rouleau et son bambou

Sinon pour cette lumière / AUGUSTIN, Gérard, SOUCHIÈRE, Emile-Bernard . Gigondas : Atelier des Grames, 1991. 1 feuillet + 1 bambou gravé (diamètre 3 cm, longueur 9 cm). (Collection Mod’Y)

Exemplaire n°101. Chaque texte, à connotation érotique est imprimé en typographie sur papier Japon écru, rehaussé d’aquarelle ou de crayon, rangé en un bambou orné d’écritures travaillées. Tirage à la demande, numéroté et signé.

Site de l’éditeur

rouleau_atelier_grames1
le rouleau dans son étui

 

barbe_bleue_colophon
une moquette comme couvrure

La Barbe-bleue / PERRAULT, Charles. Grignan : Colophon, 2004.- 4 p. : ill., couverture moquette bleue. (Collection Vitlu)

Tiré à 80 exemplaires sur moquette fin de salon (millésime 2001 Saint-Paul-Trois-Châteaux) sur notre grand’mère presse à bras de 1864.

Site de l’éditeur Colophon qui propose aussi un atelier-musée de l’imprimerie et de la typographie.

barbe_bleue_colophon2
à l’intérieur

 

mico_joanna_1
livre-objet de Joanna Mico

Dans le sillage de l’absence…/ MICO, Joanna. Die : J. Mico, 2000. 2 cartons (11 x 11 cm) + 1 carton avec texte et découpage illustré assemblés

Exemplaire unique

Site de l’artiste

mico_joanna_2
le même : ouvert

L’ ivre objet / DAVID, François. Landemer : Motus, 1990

1 bouteille 75 cl

Contient une feuille de papier avec un poème imprimé.

La bouteille est toujours disponible pour 9€ sur leur site.

[illustration ci-dessus]

cat_zinc_editions
des ronds à bière (ou sous-bocks) qui racontent une histoire

CAT : nouvelle / LYSON, Julia A. Paris : Zinc éditions, 2003. 6 sous-bocks illustrés emboîtés . (Les polars sous-bocks ; 1)

Le site de l’éditeur

2w_boite_1
5 petits livres dans une toute petite boîte

2wbox set V /de Jad Fair, Gregory Chapuisat, Jim Drain, Kitty Crowther, Ivan Brunetti. Genève : B.ü.L.b comix, 2010

5 volumes de 11 volets de 3.5 x 4.5 cm pliés en accordéon (22 pages) dans 1 boîte (tirage : 680 exemplaires)

La page de présentation chez l’éditeur

2w_boite_2
la boîte ouverte

Source

Dictionnaire encyclopédique du livre. Tome 2, E-M. Paris : Editions du Cercle de la Librairie, 2005. ISBN 2-7654-0910-2

Léo Mabmacien

Publicités

6 réflexions au sujet de « Livre-objet ou objet-livre : les livres-objets à la marge du livre et de l’art »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s