Catalogue des nouvelles publications d’Isidore Pesron, libraire-éditeur parisien de « seconde zone »


Isidore Pesron fut un modeste mais durable libraire-éditeur parisien du 19e siècle. Il fut actif entre 1831 et 1852 environ, selon les recherches que j’ai faites dans quelques catalogues. Il est installé en 1834 à Paris au 13 rue Pavée-Saint-André-des-Arts (rue Séguier aujourd’hui) sous la dénomination de Maison de commission et librairie d’Isidore Pesron, ancienne maison de commission Raynal. Isidore Pesron figure dans l’Annuaire général du commerce, de l’industrie, de la magistrature et de l’administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers de 1853, toujours comme libraire commissionnaire, éditeur des ouvrages d’instruction et d’éducation de M. Peigné, au 18 Mathurins St Jacques, près du Musée de Cluny. Son activité se terminerait définitivement en 1862 ? puisque Pierre Larousse sollicite le transfert du brevet d’Isidore Pesron, qualifié de « professionnel de seconde zone » alors installé au 11 rue St André des Arts. Il en coûta 600 F (2700 euros) à Pierre Larousse selon l’Histoire de la librairie Larousse (1852-2010) par Jean-Yves Mollier et Brunot Dubot (Fayard 2012). Un aspect peu connu du grand éditeur et lexicographe.

Le catalogue de vente présenté ici, daté de 1834, propose un ensemble d’ouvrages principalement à destination de la jeunesse, axé sur l’éducation et la morale. On trouve également la Méthode polonaise dont il est propriétaire. Cette méthode mnémotechnique a été inventée par Antoni Jaźwiński pour apprendre la chronologie, l’histoire ou les sciences. La méthode est proposée en 4 volumes in-8 ornées de 17 planches, que l’on peut (doit) accompagner de cartes, de tableaux muets, de jetons, d’emblèmes… Il est précisé que M. Jazwinski dispense des cours particuliers pour 10 francs par mois. Ce catalogue de 8 pages format in-12 a été imprimé à Paris par l’imprimerie Amédée Saintin au 38 rue Saint-Jacques. Pour chaque ouvrage nous avons les informations suivantes : le titre, l’auteur, un petit descriptif, l’obtention d’un prix (le « couronnement »), le nombre de volumes, les illustrations éventuelles, le papier utilisé ainsi que le prix de vente.

Parmi les ouvrages proposés destinés aux enfants signalons : Le petit bossu et la famille du sabotier, Laideur et beauté, Les dimanches du vieux Daniel, Poésies du coeur, L’institutrice… Enfin on notera l’édition en 3 volumes par Pesron de la Galerie bretonne ou Moeurs, usages et costumes des Bretons de l’Armorique  / par feu O. Perrin du Finistère ; gravée sur acier par Réveil ; avec texte explicatif par MM. Perrin fils et Alex. Bouet ; précédé d’une Notice sur la vie de l’auteur, par M. Alexandre Duval,… Paris : Isidore Pesron : Lib.-Edit. Imp. d’Amédée Saintin, 1835-1837 (notice de la Bnf).

 

Léo Mabmacien

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.