10 ans de blog, 20 ans de bibliophilie


Le temps passe vite ! Quand j’ai commencé ce blog le 8 juillet 2008 je ne m’attendais pas à être toujours actif en 2018. Plutôt que de faire comme chaque année le bilan de l’année écoulée, je voudrais vous parler de ma bibliothèque de livres et documents anciens.

Mon intérêt pour les livres anciens a commencé timidement en 1997, un intérêt suscité par la découverte de fonds anciens dans le cadre de mes études à l’Université. J’étais fasciné par l’ancienneté, l’histoire, la fabrication, le témoignage d’une époque que l’on trouve dans un livre (ou un document) ancien, vous savez celui avec une belle reliure en cuir…

Je suis donc parti à la recherche de livres anciens en novice il faut le dire… Internet étant encore balbutiant à l’époque et comme (presque) tout débutant n’ayant pas beaucoup d’argent, j’ai commencé mes achats sur des brocantes, dans les boutiques solidaires comme Emmaüs, avant d’aller chez des libraires spécialisés puis d’acheter aujourd’hui presque exclusivement via Ebay.

J’ai bien sûr acheté des ouvrages dépareillés, en mauvais état ; le seul fait d’avoir entre les mains un livre du 18e siècle avec sa couvrure en cuir, sa typographie, son histoire et son ancienneté me suffisait. Un des premiers livres que j’ai acheté a été la Henriade par Voltaire sous la fausse adresse d’Amsterdam chez François l’Honoré. C’était chez Emmaüs et cela me coûta à l’époque 13 euros (70 francs de l’époque). Il est toujours avec moi et c’est récemment que je l’ai recatalogué. Je me suis alors aperçu qu’il lui manquait deux feuillets et une gravure…

J’ai poursuivi mes achats au fil des ans avec parcimonie (au début), achetant à un prix si possible très abordable ;-) Je n’ai jamais dépassé 150 € pour un livre ancien (4 achats), mes achats dépassant rarement les 40 euros. Au final ma bibliothèque comporte près de 632 livres anciens (ils sont catalogués) et une bonne centaine d’éphémères de toutes sortes (peu catalogués).

Dans les manuels de bibliophilie on vous conseille de vous fixer à une thématique, une époque pour établir votre collection. Je n’ai absolument pas suivi ce conseil et au contraire j’ai privilégié la découverte, l’ouverture, la curiosité ainsi que mon intérêt pour la littérature dans mes achats. En n’oubliant pas le facteur « argent » qui vous limite malgré vous dans vos choix…

Les grandes thématiques de ma bibliothèque sont la littérature (romans, poésie, théâtre), le droit, la religion, l’histoire et la géographie. Un peu de sciences et de médecine. J’évite maintenant les documents en latin sauf s’ils sont très anciens.

Les documents datent du 16e siècle au début du 19e siècle avec quelques exemplaires de la fin du 19e et du début du 20e siècle.

 

Le graphique ci-dessous montre bien l’évolution de mes achats au fil du temps (attention : il peut y avoir plusieurs titres sous une même reliure).

On remarque que le décollage s’est effectué en 2008, une année charnière puisque qu’il s’agit de la création du blog BiblioMab. C’est l’année également où je prends conscience de l’importance de lire des ouvrages sur la bibliophilie, sur les techniques de l’édition, sur l’histoire de l’imprimerie…. Le blog m’a ainsi permis de vous faire partager mes découvertes et mes modestes connaissances. Pour en savoir plus sur le blog je vous invite à lire cet article en ligne.

Pour terminer, deux réponses que vous brûlez d’envie de me poser : lisez-vous vos livres ? Comment les ranger ?

A la première, finalement je me rends compte que je lis rarement mes livres anciens. Mais j’aimerais bien en lire plus, c’est juste un manque de temps…. Pour les ouvrages en latin j’ai abandonné….;-) Pour ranger ses livres rien de mieux qu’une étagère toute simple si possible fermée par des portes (pour protéger de la lumière). Vous pouvez aussi comme moi confectionner (ou acheter) quelques boîtes de rangement (ph neutre) pour des ouvrages plus précieux ou pour ranger des éphémères. N’oubliez pas de dépoussiérer de temps en temps tous vos livres en les sortant un par un. Cela vous permet également de voir s’ils ne sont pas attaqués par des vrillettes et de redécouvrir votre bibliothèque. L’aventure continue. Merci à tous et à toutes pour votre suivi.

Léo Mabmacien

Publicités

9 réflexions au sujet de « 10 ans de blog, 20 ans de bibliophilie »

  1. C’est ce qui s’appelle être passionné :-)
    Il y a aussi AbeBooks, comme site de vente de livres anciens, mais j’imagine que vous devez le connaître.
    En tout cas, bonne continuation et joyeux anniversaire !

  2. Merci Léo, pour ce blog et pour tous ces écrits, témoignages d’une passion réelle, profonde et au long cours.

  3. D’un blogueur un peu plus ancien à un autre, félicitations. Moi aussi, je n’aurais jamais imaginé faire cela pendant plus de 10 ans, mais la passion continue intacte. Je vois que vous aussi, vous restez passionné. Je vous donne donc rendez-vous dans 10 ans.
    Si je peux me permettre un conseil, si vous achetez plusieurs dizaines de livres à petit prix par an, peut-être auriez vous intérêt à acheter quelques livres un peu plus chers. C’est la voie que j’ai suivie, et cela m’a permis d’acheter quelques belles pièces.
    Encore bravo !
    Jean-Marc

  4. Merci Jean-Marc.J’apprécie et lis toujours votre blog. Dans 10 ans internet aura bien évolué…Qui sait.
    En fait pour les achats, cela dépend de ce que je trouve et de mon budget qui est moins extensible…Mais vous avez raison ;-)
    Cordialement
    Léo

  5. Bonjour, j’aime bien votre blog, il est fort intéressant. Mais, si vous achetez vos livres uniquement sur e-bay, le peu de boutiques qui restent vont disparaître. Rien ne vaut un contact avec son ou ses libraires, Quand on aime les livres, ces derniers ne sont pas virtuels, il faut les voir avant de les acheter, les collationner. Quant aux prix, sur internet, ils ne sont pas onéreux qu’en boutique.
    Un libraire depuis 40 ans en boutique, qui devrait prendre sa retraite depuis quelques années, mais qui persévère
    Bien à vous

  6. Bonjour,

    Je suis en vacances, je ne regarde pas tous les jours mes messages ;-). C’est rare sur ebay que j’achète à un particulier mais à des libraires qui ont soient une librairie physique, soit qu’ils vendent seulement en ligne. Je suis désolé mais les prix en librairie sont prohibitifs pour moi. Cordialement
    Léo

  7. Bienvenue à vous, cher libraire,
    Comme Léo, j’achète une partie importante de mes livres à des vendeurs e-bay… mais uniquement des libraires que, pour la plupart, j’ai rencontrés au moins une fois. Chaque fois que je le peux, je vais même jusque chez le libraire pour la « remise en mains propres ».
    En revanche, j’avoue que c’est drôlement pratique de pouvoir sélectionner des livres sur une liste, fut-elle électronique. Dans le temps on recevait des catalogues sur papier.
    Pour ce qui est des ventes au enchères, et bien je comprends que le libraire préfère vendre au mieux disant. Là aussi, je sélectionne mes vendeurs dont je sais que, lorsqu’il annoncent un état neuf, il s’agit réellement d’un état neuf.
    Le métier a changé, mais le véritable libraire reste irremplaçable même s’il a fait évoluer ses techniques de vente.
    Un lecteur passionné et amoureux des livres, comme l’est le tenancier de ce superbe blog et, je crois, la plupart de ceux qui le lisent ou y participent modestement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.