Les frères Robert et Andrew Foulis, influents imprimeurs-libraires écossais au 18e siècle


Moins connus que la famille Barbou ou Bodoni, les frères Foulis ont pourtant donné au 18e siècle des éditions d’auteurs classiques de toute beauté, tant au niveau de la typographie, du papier, du prix que de l’édition des textes. Robert Foulis (1706-1776) et Andrew Foulis (1712-1775) ont exercé leurs talents à Glasgow en tant que libraires, éditeurs et imprimeurs. En 1743 Robert Foulis commence à exercer en 1741 comme libraire. Robert ne tarde pas à publier des livres qu’il fait d’abord imprimer par d’autres mais il a déjà une presse en 1742 et il devient en 1743 imprimeur de l’Université de Glasgow. Il devient rapidement connu comme proposant des éditions classiques et littéraires de qualité en latin, grec, anglais, italien… Pour ses caractères, Robert emploie les caractères fournies par Alexander Wilson ( voir les polices modernes Fontana, Scotch Roman et Wilson Greek).

Les deux frères s’associent en 1746. Ils ne tardent pas à dominer le marché du livre à Glasgow et à prospérer trente ans durant. Ils fondent parallèlement en 1753 une académie des Beaux-Arts et encouragent le développement des arts par des achats, des voyages, dépenses qui les amèneront au bord de la faillite. Après la mort d’Andrew en 1775, Robert vend sa collection à vil prix à Londres. Il mort peu de temps après son frère en 1776 à Edimbourg. Le fils de Robert (Andrew) reprend l’affaire en difficulté qui ne passera pas le début du 19e siècle. Andrew meurt en 1829.

Leur imprimerie était située « In the College in High street and Shuttle street. » Inutile de chercher l’imprimerie aujourd’hui, l’université a changé de lieu depuis 1870 et les bâtiments n’existent plus.

Parmi les nombreuses éditions des frères, la plus fameuse est l’édition réalisée en 1744 des Oeuvres d’Horace au format in-12, réputée sans fautes. Les épreuves ont été affichées dans le collège de Glasgow, promettant une récompense de 50£ à quiconque trouverait une erreur dans le texte, à l’instar d’un Christophe Plantin ou d’un Robert Estienne.

Source : Glasgow University Library

Certaines éditions (en grec et en latin) sont plus estimées que d’autres comme on peut le lire sous la plume de Louis-Gabriel Michaud :

 

Extrait de la Biographie universelle ancienne et moderne de Michaud
Extrait de la Biographie universelle ancienne et moderne de Michaud

Moins recherchée, voici quelques pages de la belle édition des Lettres de Pline le Jeune, imprimée en 1751 au format in-4. Une édition in-12 en 3 volumes est parue la même année. Cette édition comprend les Lettres de Pline et le panégyrique de Trajan.

Notice :

Pline le Jeune (0061?-0114?)

Caii Plinii Caecilii Secundi opera Quae supersunt omnia. Ad fidem optimarum editionum diligenter expressa.

Glasguae, In aedibus academicis excudebant Robertus et Andreas Foulis, Academiae typographi, M.DCC.LI. [1751]

[4]-276-[4] p. 277-348-[7- 1 bl.] p. ;  in-4

Reliure veau blond, triple filet d’encadrement sur les plats, tranches dorées, dos à nerfs, 18e siècle. Page de titre additionnelle : Caii Plinii Caecilii secundi epistolarum. Libri Decem. Ex Recensione cortii et longolii. Glasguae, Excudebant Robertus et Andreas Foulis, M.DCC.LI. Comprend une deuxième partie avec sa propre page de titre et de faux-titre : « Caii Plinii Caecilii Secundi Consulis panegyricus Nervae Trajano Augusto dictus. Ex editione T. Hearne ». Une édition en 3 volumes au format in-12 est parue la même année. Sign. [ ]2, A-Z4, Aa-Ll4, Mm2 ; [ ]4, Mm-Tt4, Uu2, Xx4

 

Page de titre

 

Voici quelques avis sur cette édition :

 

Catalogue raisonné de la collection de livres de M. Pierre Antoine Crevenna

 

Dictionnaire bibliographique, historique et critique des livres rares … soit manuscrits … soit imprimés …

 

Léo Mabmacien

 

Pour aller plus loin :

Robert & Andrew Foulis and the Glasgow Press : with some account of the Glasgow Academy of the Fine Arts / David Murray. Glasgow : J. Maclehose and Sons, 1913 [texte en ligne sur Archive.org]

Robert & Andrew Foulis, the Foulis Press, and Their Legacy

 

2 réflexions au sujet de « Les frères Robert et Andrew Foulis, influents imprimeurs-libraires écossais au 18e siècle »

  1. Même pour le néophyte que je suis, il y a matière à s’émerveiller devant ces beaux ouvrages chargés d’histoire, histoire de l’imprimerie mais aussi du histoire des métiers du livre en général, de la connaissance de la littérature.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.