Ex-libris de la bibliothèque du château de Mouchy-Noailles


Exemplaire numéro 3850 (anciennement 3410) disposé dans l’armoire y. tablette 3.

Cette sobre étiquette ex-libris au contreplat d’un livre du 19e siècle révèle pourtant une provenance prestigieuse, celle du château de Mouchy (Oise) et de la famille de Noailles, propriétaires successifs de ce château qui sera en grande partie détruit en 1961, en mauvais état depuis la seconde Guerre Mondiale (selon Sophie Derrot dans La Renaissance du château de Mouchy). Toujours selon cet article, le château atteint son apogée dans le 3e quart du 19e siècle. Si le château est dans la famille Noailles depuis le 17e siècle, il faut attendre 1800 pour que Philippe Louis Marc Antoine de Noailles (1752–1819), duc de Mouchy, vienne s’y installer. Lui et ses descendants vont agrandir et embellir le château.

En ce qui concerne la bibliothèque, le précieux catalogue établi par Léon Techener en 1872 nous apprend qu’elle existait avant 1789 et se composait d’un petit nombre de livres. En 1805 elle s’accroit du legs d’un ancien jésuite, l’abbé Guénard, d’où la princesse de Poix enleva la plupart des ouvrages relatifs à la théologie. Elle s’accrue encore avec l’achat de la bibliothèque de M. Duviquet, l’objectif étant pour M. de Poix, de proposer une bibliothèque universelle. En 1946, à la mort du duc de Poix, c’est Antoine de Noailles son petit-fils, duc de Mouchy, qui en hérita.

Premier ex-libris utilisé pour la bibliothèque

Notre étiquette ex-libris date de 1847 et recouvre une ancienne étiquette du précédent propriétaire (au tome 2 du livre figure l’ex-libris manuscrit de Madame Pisançon, née Talleyrand. L’ex-libris est sobre, sans illustrations. L’ouvrage dans lequel se trouve l’ex-libris est un roman d’Henriette-Étiennette-Fanny Reybaud. En voici la notice descriptive :

Elys de Sault ou La cour des pages au mileu du XIVème siècle : tome premier [-second] par H. Arnaud, auteur des Aventures d’un renégat et de Pierre

Paris, Chez MM. E. Legrand et J. Bergounioux, acquéreurs de la maison de commission de madame Charles-Béchet, quai des Augustins, n°59. Imprimerie de P. Baudoin, rue Mignon, 2. 1836

2 tomes en 1 vol. ([4]-312-8 ; [4]-334 p.) ; in-8

Demi-reliure, plats de papier marbré, dos long, 19e siècle. Faux-titre. Étiquette ex-libris au contreplat de la bibliothèque du château de Mouchy-Noailles, 1847 recouvrant une ancienne étiquette ex-libris. Ex-libris manuscrit au tome 2 de Madame Pisançon, née Talleyrand. Contient à la fin du tome 1 un prospectus pour les Nouveaux tableaux de Paris au 19e siècle de 8 pages avec l’adresse de Madame Charles-Béchet et la date de 1834.

L’ouvrage a donc été acheté de seconde main et intégré à la bibliothèque de Mouchy. J’ai fait une recherche dans le catalogue de Techener pour voir s’il y figurait. Il n’en est pas fait mention. L’ouvrage ne fait donc plus parti de la bibliothèque en 1872. La bibliothèque du château n’est plus, dispersée. Des « souvenirs du château » ont été dispersés aux enchères à Paris en 2020 mais il n’y avait pas de livres.

Sources utiles

Sophie Derrot, « La renaissance du château de Mouchy (1855-1866)  », Livraisons de l’histoire de l’architecture [En ligne], 29 | 2015, mis en ligne le 10 juin 2017, consulté le 22 février 2021. URL : http://journals.openedition.org/lha/472 ; DOI : https://doi.org/10.4000/lha.472

Techener, Léon, 1832-1888. Catalogue De La Bibliothèque Du Château De Mouchy. [Paris : L. Techener, 1872 [en ligne]

Léo Mabmacien

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.