Livre de prix : histoire d’un morceau de verre


Etiquette éditée par la librairie Pigoreau sise à Paris. Fin 19e

Voici une étiquette collée au contreplat d’un livre de 1878. Il s’agit d’un livre de prix qui a été attribué au Pensionnat dirigé par Mme Dubost et Lavenir, 40 rue de l’Enfance à Lyon (aujourd’hui rue Henri Gorjus). Il récompense Julie Toussaint pour un prix de physique et d’histoire naturelle décerné à Lyon le 2 août 1880.

Le pensionnat pour jeunes filles qui « était associé à un hospice d’aliénés » a donné son nom à cette rue selon le Guichet du Savoir. Plus rien n’existe des bâtiments aujourd’hui.

Le livre reçu en cadeau est un livre de science sur l’histoire du verre écrit par Jules Magny dont on ne sait pas grand chose. L’ouvrage ci-dessous est une réédition, la première date de 1869, éditée par P. Brunet à Paris (l’édition est disponible en ligne). Editée par la Librairie d’éducation située à Paris au 33 quai des Augustins, dont le gérant est Amable Rigaud, cette édition est illustrée de nombreuses gravures et comporte une reliure d’éditeur cartonnée en percaline.

L’étiquette a été éditée par la librairie Pigoreau mais pas imprimée par Pigoreau. Il s’agit d’Alphonse Pigoreau, libraire-éditeur, spécialisé dans les livres d’éducation.

Page de titre
Couverture cartonnée de l’éditeur

Léo Mabmacien

3 réflexions au sujet de « Livre de prix : histoire d’un morceau de verre »

  1. Intéressant !
    Il manque cependant les infos concernant la lauréate, Julie Toussaint.
    Peut-être se trouvent-elles ici :
    https://education.persee.fr/doc/revpe_2021-4111_1924_num_85_2_10428.
    On y signale en effet une jeune fille de ce nom ayant fait de brillantes études.
     Cette Julie Toussaint a été secrétaire de la Société pour l’enseignement professionnel des femmes et directrice des écoles professionnelles « Élisa Lemonnier » à Paris en (1890). Décorée de la Légion d’honneur, elle a beaucoup œuvré dans l’enseignement public.
    Décédée en décembre 1923, cette Julie Toussaint était née en 1839.
    Elle aurait donc eu 41 ans en 1880 : Ce n’est donc pas elle la lauréate du 1er prix de Physique et d’Histoire naturelle en 1880 à Lyon.
    Dommage…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.