Origine de tous les cultes par Charles, François Dupuis


page de titre du tome 2 format in-4 : notez les changements apportés par la Révolution

Origine de tous les cultes ou Religion universelle / Charles, François Dupuis. Paris : H. Agasse, An III [1795]

L’ouvrage paraît en deux format : in-4 (en 4 volumes dont un volume de 22 planches) ou in-8 (en 12 volumes + 1 volume in-4 pour l’atlas). Il a été réédité en 1822 et en 1835-1836. Un Abrégé de l’origine de tous les cultes en un volume est paru en 1798 toujours chez Agasse (disponible en version texte sur Wikisource, l’intégral sur Gallica et Google Recherche de livres bien sûr). Le philosophe Antoine-Louis-Claude Destutt en a donné une version abrégée dans son Analyse raisonnée de l’Origine de tous les cultes ou religion universelle en 1804 chez Courcier.

Le blog Bibliophilie Occultiste et Maçonnique a consacré un article à  l’ouvrage en un volume de Dupuis. Pour des informations biographiques et bibliographiques sur Charles, François Dupuis (1742-1809), je vous invite à consulter l’article de l’encyclopédie Wikipedia. Pour l’anecdote sachez qu’il fut député entre 1792 et 1803 (modéré puis bonapartiste), professeur au Collège de France, membre (associé) de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres…

Traité des mystères

Pour en revenir à son œuvre maîtresse L’Origine de tous les cultes il prétend expliquer subtilement, par des observations astronomiques et notamment par l’étude du zodiaque l’origine des cultes, l’utilisation des mythes (histoires inventées à partir d’images calendaires), l’importance de revenir au monde des origines. Non pas pour une religion proche du christianisme, mais pour un panthéisme (« tout ce qui existe ») voire pour Dumont (référence ci-dessous) pour un empirisme.

Jean-Paul Dumont nous dit « qu’après avoir montré que l’origine des mystères se situe dans la nature (livre premier), il brosse dans le livre second un tableau de l’univers et des deux principes, actif et passif, qui l’animent (livre second du tome premier). Au second tome commence le livre troisième qui passe en revue les mythes solaires (…). Le livre quatre traite du culte et des images (…). Le tome cinq examine le problème du christianisme. Le tome 6 contient dans sa première partie un commentaire de l’Apocalypse de Jean et, dans sa deuxième partie, poursuivie au tome 7, un traité d’astronomie zodiacale ».

« Les dieux sont dans la nature »

Pour Dupuis la mythologie est présentée non comme un reste de la « vraie » religion, mais au contraire comme issue de la seule religion possible, la religion naturelle. La religion ne serait qu’une allégorie de la nature. « Dupuis distingue deux formes du culte de la nature » (Dumont). Si les plus anciennes religions ont pris la Nature comme modèle du premier temple, les premiers adorateurs de la nature l’honorait sans temple, sans image, sans autel (Dumont).  Le modèle pour Dupuis s’est dégradé sous les traits de l’allégorie, le langage se fit plus compliqué, le discours théologique plus poétique, les récits trompeurs, la superstition l’emporter. Le retour à la Raison, à l’origine de tous les cultes, à cette contemplation de la nature, tel est le but à atteindre pour Dupuis.

Dumont précise qu’il désirait « faire remonter à l’origine, située dans la nature, la constitution d’une science astronomique, d’un calendrier et d’une liturgie agricole dont toutes les religions varient, selon leur génie propre, la représentation allégorique. »

détail
Pour le plaisir une critique du livre parue dans « Le mémorial catholique », 2e année, tome 3, année 1825 :


Pour aller plus loin :

Claude Retat, chercheuse au CNRS travaille notamment sur Dupuis et son milieu. Elle a écrit un certain nombre d’articles. L’ un d’eux est disponible en ligne : « Lumières et ténèbres du citoyen Dupuis » paru dans les Chroniques d’histoire maçonnique, n° 50 en 1999, p. 5-68.

Démarche fort utile, Claude Retat nous propose à partir de son exemplaire personnel les planches numérisées de l’atlas de Dupuis. Le texte complet est bien sûr sur le site Gallica.

Le culte de la nature et l’origine des cultes / Jean-Paul Dumont. In : Modèles et moyens de la réflexion politique au 18e siècle / actes du Colloque organisé par l’Université lilloise des lettres, sciences humaines et arts, du 16 au 19 octobre 1973. Villeneuve d’Ascq : Publications de l’Université de Lille III, 1977-1979, tome 3, p. 183-200

Léo Mabmacien

Publicités

4 réflexions au sujet de « Origine de tous les cultes par Charles, François Dupuis »

  1. La religion catholique possède de nombreux mystères qu’on laisse aux théologiens sous peine de perdre la Foi et le peu de certitudes que nous avons.

    Ceux qui ont désiré s’en prendre à ses bases ont proposé des succédanés très fumeux mélangeant la mythologie, l’astronomie et les rites initiatiques archaïques sous prétexte de rationalisme avec les dérives que l’on imagine.

    Ouvrage intéressant à l’époque mais qui ne comblait pas le vide laissé par la religion combattue. Je comprends que l’on soit athée, le bon sens ne s’y oppose pas. Dupuis aurait pu s’arrêter là… Pierre

  2. L’ouvrage a eu du succès à l’époque. Je le trouve cependant assez ardu à lire.

    Sinon j’adore votre phrase Pierre :

    « La religion catholique possède de nombreux mystères qu’on laisse aux théologiens sous peine de perdre la Foi et le peu de certitudes que nous avons. »

    Bien à vous
    Léo

  3. Bonjour,

    Vous avez le choix : e-bay, le bon coin, votre libraire d’ancien….

    Cordialement
    Léo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s