Parution : Charlotte Guillard, une femme imprimeur à la Renaissance


Avec près de 190 éditions publiées sous sa marque selon Wikipédia, Charlotte Guillard s’affirme comme une figure exceptionnelle d’imprimeur au temps de la Renaissance française. Ecrit par Rémi JimenesCharlotte Guillard, une femme imprimeur à la Renaissance vient de paraître en coédition aux Presses universitaires François-Rabelais / Presses universitaires de Rennes (ISBN : 978-2-86906-523-9, prix 34 €). Il est préfacé par Roger Chartier. Ne l’ayant pas lu ni reçu je ne peux que vous donner la présentation qui en est faite par son auteur :

« Charlotte Guillard est une figure exceptionnelle de la Renaissance française. Originaire du Maine, elle mène à Paris une carrière brillante dans la typographie.
Veuve tour à tour des imprimeurs Berthold Rembolt et Claude Chevallon, elle administre en maîtresse femme l’atelier du Soleil d’Or pendant près de vingt ans, de 1537 à 1557. Sous sa direction, l’entreprise accapare le marché de l’édition juridique et des Pères de l’Église, publiant des éditions savantes préparées par quelques-uns des plus illustres humanistes parisiens (Antoine Macault, Jacques Toussain, Jean Du Tillet, Guillaume Postel…). Associant dans un même projet intellectuel les théologiens les plus conservateurs et les lettrés les plus épris de nouveauté, sa production témoigne de la vivacité des débats qui agitent les milieux intellectuels au siècle des Réformes.
Au-delà de la biographie, ce livre met en évidence les ressorts sociaux, économiques et techniques sur lesquels repose l’activité éditoriale d’une imprimerie parisienne. Il ouvre ainsi des perspectives nouvelles sur les conditions de production et de commercialisation des livres érudits en un siècle décisif pour l’histoire des idées ».

« Associer dans une même démarche de connaissance le savoir bibliographique, l’histoire du livre et l’histoire sociale, c’est une condition nécessaire pour comprendre les politiques éditoriales des ateliers typographiques de la Renaissance. Le livre que Rémi Jimenes consacre à Charlotte Guillard, femme imprimeur dans le Paris du premier XVIe siècle, le démontre avec rigueur et imagination. Fondé sur une érudition sans faille, écrit avec allégresse, son ouvrage ménage surprises et paradoxes. » (R. Chartier)

L’ouvrage est disponible dans toutes les bonnes librairies.
Vous trouverez plus d’informations sur le site des Presses universitaires de Rennes

Léo Mabmacien

Publicités

7 réflexions au sujet de « Parution : Charlotte Guillard, une femme imprimeur à la Renaissance »

  1. Merci Marguerite,
    Il n’y a pas de bouton pour rebloguer sur wordpress (en tout cas sur mon thème). Par contre vous pouvez faire un article et mettre le lien vers mon article ;-)
    Cordialement
    Léo

  2. J’étais loin de me douter de l’existence et du rôle de cette femme imprimeur de la Renaissance. Merci pour cette découverte tout à fait exceptionnelle que je vais diffuser autour de moi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.