Les filigranes dans les livres anciens


filigrane sur une édition des frères Cramer
filigrane sur une édition des frères Cramer : pilon avec comme attribut une fleur de lys

« Un filigrane (du latin filum, fil, et granum, grain) est un dessin (mais pas uniquement) qui apparaît sur certains papiers quand on les regarde avec une certaine transparence ». Je rajouterai en plus de cette définition proposée par l’Encyclopédie Wikipédia que cette empreinte est imprimée au moyen de fils métalliques qui sont fixés sur la forme (cadre en bois entourant un réseau métallique) et qu’elle sert notamment de marque au papetier.

Un filigrane est visible à l’oeil nu, en regardant la feuille face à une lumière intense. La meilleure méthode pour relever un filigrane est la technique de la bêtaradiographie, prise de vue radiographique.

Le filigrane (appelé aussi marque d’eau) apparaît en occident au 13e siècle en Italie, au 14e siècle pour la France. Il sert à identifier le fabricant ou le moulin au moyen de lettres ou de figures puis à éviter les contrefaçons. Les marques employées tendent progressivement à définir la sorte de papier (les différents types). Des contremarques apparaissent alors, faites de noms ou d’initiales en plus de la marque de sorte. La réglementation apporte elle aussi de nouvelles marques. Entre autre l »arrêt royal du 27 janvier 1739 qui précise pour la France que sur le milieu d’un des deux côtés de la feuille soit mentionnés la marque de sorte, la première lettre du nom et le surnom en entier, la qualité du papier (fin, moyen, bulle, vannant, gros bon) ainsi que le nom de la province. On trouvera aussi des marques d’hommage de la part du fabricant à un grand personnage.

On peut ainsi classer les marques en 6 catégories :

– la marque de sorte qui caractérise le type de papier (poids, hauteur et largeur). Les marques comme la main, la couronne, la fleur de lys, le raisin, le soleil, le pot, le cornet sont ainsi utilisées.

– la marque d’hommage. Le papetier rend hommage à un grand personnage en portant ses armes ou ses chiffres dans la feuille.

– la marque d’identité des personnes (nom du papetier). On trouve généralement une initiale, le nom en entier et souvent entre les deux une petite figure (coeur, coq…) caractérisant le papetier mais aussi le propriétaire du moulin ou un négociant.

– la marque définissant la qualité du papier (mention qui apparaît assez tard (vers 1730) et suite à plusieurs arrêts). Le papetier doit alors préciser si son papier est FIN, MOYEN, BULLE, VANANT ou GROS BON (initiales puis en toutes lettres).

– la marque de lieu de fabrication (rare) qui devient obligatoire après 1739 (en fait le nom de la province) : Auvergne, Limousin…

– la date de fabrication ou de contrôle. Exceptionnelle elle se développe après 1739 mais est à prendre avec des pincettes (voir l’article du Dictionnaire encyclopédique du livre).

A partir de la Révolution française le filigrane tend à se simplifier puis à disparaître avec l’apparition des machines à papier en continu (rouleaux). Il faudra attendre 1830 pour que des rouleaux filigraneurs soient employés (mais uniquement pour des applications particulières). On appelle ces filigranes des « filigranes ombrés » (les filigranes clairs  étant ceux obtenus avec des formes manuelles) et on les retrouve aujourd’hui par exemple pour les billets de banque (critère d’authenticité et non plus d’appartenance).

On trouve également des faux filigranes et des filigranes semi-véritables qui sont créés après fabrication.

Outre les papiers fiduciaires on trouve aujourd’hui des filigranes sur les papiers à lettres, les éditions de luxe. Les traitements de texte proposent aussi la création de filigranes sur des documents mais il ne s’agit plus que d’une impression en arrière plan d’un texte ou d’un dessin plus ou moins bien intégré dans le texte.

filigrane_nom1
marque du fabricant Chapon Claude  exerçant  à Chadernolles, à côté d’Ambert au 18e siècle), la lettre M à la fin donne la qualité du papier (moyen). On remarquera au dessus du coeur un oiseau (peu visible ici).
filigrane_nom3
monogramme de papetier : I, coeur, B, en cartouche
filigrane_nom5 et sorte
on a ici une date (178?), un morceau d’une grappe de raisin pour la sorte de papier et le mot FIN (pour le type de papier)
filigrane_nom7
nom du papetier et sorte
filigrane_sorte_j
initiale d’un fabricant ou crosse pour une sorte de papier ?
filigrane_cornet
cornet (2 pages regroupées ensemble). Le dessin est à l’envers.
filigrane_raisin
grappe de raisin en partie reconstituée avec 2 pages différentes
filigraneLisbo
marque de sorte, marque hollandaise ?

Pour aller plus loin :

Des base de données :

Filigranes : base de données réalisée par les Archives municipales de la ville de Toulouse. Elle recense des filigranes utilisés à Toulouse au 14e siècle. Une histoire du papier et du filigrane accompagne cette base ainsi qu’une sélection de liens.

La BNF nous propose plusieurs liens vers des bases de données de filigranes en ligne.

Des livres :

L’Art de faire le papier, par M. de Lalande. Paris : Chez J. Moronval, 1820 [disponible en ligne]

Le papier : une aventure au quotidien / Pierre-Marc de Biasi. Paris : Gallimard, 1999. ISBN 2-07-053445-6

Les filigranes. Dictionnaire historique des marques de papier dès leur apparition vers 1282 jusqu’en 1600 / Charles-Moîse Briquet. Genève : A. Julien, 1907
Un fac-similé avec supplément est paru à Amsterdam en 1968 en 4 volumes. [disponible en ligne]

Filigranes : et autres caractéristiques des papiers fabriqués en France aux XVIIe et XVIIIe siècles / Raymond Gaudriault. Paris : CNRS éd : J. Telford, 1995. ISBN 2-271-05250-5
Ouvrage indispensable présentant de nombreux fac-similés de filigranes et un grand nombre de papetiers.

Dictionnaire encyclopédique du livre. Tome 2, E-M. Paris : Editions du Cercle de la Librairie, 2005. ISBN 2-7654-0910-2

Les relevés de filigranes = Watermark records = I rilievi di filigrane / [Musée du Louvre], Service culturel ; [réd. par] Ariane de La Chapelle,… André Le Prat,… ; projet dir. par Catherine Monbeig Goguel,…. – Paris : la Documentation française, 1996. ISBN 2-11-003481-5

Léo Mabmacien

Advertisements

27 réflexions au sujet de « Les filigranes dans les livres anciens »

  1. Pas facile à prendre en transparence, les filigranes, n’est-ce pas? Merci pour ce bel article de fond, bien illustré. Ces marques qui ressortent un peu comme par magie et qu’on peut facilement ne pas détecter, apportent un complément à l’étude de la fabrication du livre et à sa provenance qui est tout à fait passionnant !

  2. la recherche de filigranes est une véritable quête effectivement ! Et le filigrane se laisse difficilement photographier (un vrai animal sauvage !)… En tout cas c’est un véritable plaisir de chercheur… Merci à vous
    Léo

  3. Le filigrane a été un moyen pour Bernardin de Saint Pierre d’éviter les contrefaçons. Dans une édition de ses études de la nature complétée de ses romans célèbres, la première page de garde présente en filigrane son nom.

    Il faut que je vérifie ça mais cela ferait la septième catégorie : Le filigrane d’authenticité.

    Pierre

  4. « Il sert à identifier le fabricant ou le moulin au moyen de lettres ou de figures puis à éviter les contrefaçons »… Le filigrane sert de facto à éviter les contrefaçons puisqu’il sert d’identification…. et de contrôle aussi….
    Dites nous Pierre pour Bernardin….. si quelqu’un a cette édition ?
    Léo

  5. J’ai cette édition (heureux homme) mais il faudrait que je retourne à la librairie pour vous donner plus de détails.

    Je ferai un petit billet sur mon blogue pour présenter le filigrane, si vous l’acceptez.

    Pour la photo et à défaut de bétâradiographie : Flash + lumière derrière la page ?

    Pierre

  6. oui oui un article sur votre blog parfait !
    pour les photos sans flash + lumière naturelle derrière ou lumière artificielle…

    Cordialement
    Léo

  7. Bonjour,

    Je n’ai pas de commentaire particulier sur cet article sur les filigranes si ce n’est qu’il est fort instructif. Non ma remarque porte sur votre blog en général:bravo ! enfin un blog complet, simple pour les amoureux du livres. C’est vraiment du beau travail, je viens de le découvrir et je vais sans doute passer un long moment dessus à éplucher toutes les données que vous y avez compilées.
    Merci beacoup.

    un bibliophile débutant.

  8. Merci à vous je suis très touché par vos remarques ! J’essaie de rendre les articles accessibles, avec des pistes de lecture, je découvre jour après jour de nouvelles choses dans ce monde particulier des livres anciens et j’aime partager mes découvertes avec les autres. Cela me demande pas mal de travail pour chaque article, c’est donc un plaisir de recevoir un tel commentaire.
    Bien cordialement
    Léo

  9. Bonjour, avez-vous de l’information sur le 7e filigrane de cette page, soit celui avec le cornet et la couronne?? Ce serait bien gentil, car je possède un livre avec ce filigrane et je cherche en à savoir plus sur ce magnifique livre, merci à l’avance!

  10. Bonjour,

    Je ne sais plus dans quel livre je l’ai trouvé (j’aurais du l’indiquer) mais vous pouvez jeter un oeil à l’ouvrage suivant :

    Filigranes : et autres caractéristiques des papiers fabriqués en France aux XVIIe et XVIIIe siècles / Raymond Gaudriault. Paris : CNRS éd : J. Telford, 1995. ISBN 2-271-05250-5
    Ouvrage indispensable présentant de nombreux fac-similés de filigranes et un grand nombre de papetiers.

    Léo

  11. Comment traduire en anglais le mot « contremarque » lorsqu’il s’agit de papiers filigranés

  12. […] J‘ai eu le (petit) bonheur de trouver dans un livre ancien une ancienne lettre manuscrite du 18e siècle (selon la forme de l’écriture employée). Outre le texte (objet peut-être d’un futur article) je me suis intéressé au filigrane du papier, bien présent au centre de la lettre (je ne reviens pas sur les filigranes qui ont fait l’objet d’un article sur BiblioMab). […]

  13. Bonjour et bravo pour l’article. Connaitriez-vous quelqu’un qui puisse m’aider à déterminer l’origine de plusieurs filigranes que je n’arrive pas à identifier?
    Bien à vous.
    L.G

  14. Bravo et merci, j’ai commencé par Gaudriault, j’ai fait la découverte de votre blog et je suis ravie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s